Douce Namwezi ou l’étymologie de la femme dynamique

Brave, vertueuse, dévote, intrépide, Douce Namwezi est l’une des femmes influentes de l’EST de la RDC. Son parcours, sa biographie serait sans nul doute un portail d’inspiration pour d’autres femmes qui désirent émerger. A l’occasion de cette semaine de la femme, Kivunyota vous propose de la découvrir. 

DOUCE NAMWEZI N’IBAMBA est une journaliste multimédia et fondatrice de l’organisation sans but lucratif UWEZO AFRIKA INITIATIVE (www.uwezoafrika.org) qui œuvre pour la promotion des femmes et filles à travers le journalisme (NTIC), la formation professionnelle et l’entrepreneuriat social (dont la culture). Douce a commencé à produire des émissions radiophoniques à l’âge de 16 ans à une radio de l’église catholique à Bukavu, avant de rejoindre lorsqu’elle a rejoint l’Association des Femmes des Médias (AFEM) en République démocratique du Congo. A l’époque, le Congo était en guerre. Douce a rapporté des histoires sur d’anciens enfants soldats, des crimes de viol de masse. Après 10 ans au sein de l’organisation, elle a été promue coordinatrice intérimaire et a ainsi contribué à la mise en place de MAMA RADIO, la première radio thématique pour les femmes au Congo entièrement consacrée à la promotion de l’égalité du genre. Depuis fin 2018, elle dirige UWEZO AFRIKA INITIATIVE et est également mentor pour le compte de l’Académie FolkeBernodotte qui œuvre pour la paix incluse en RDC et aussi chargée des programmes au sein de l’organisation suédoise Kvinna Till Kvinna, qui œuvre pour les droits des femmes à travers le monde.


Le travail de Douce a été récompensé par des prix au niveau de la RDC et en dehors du pays parmi lesquels : 100 JEUNES PAGES D’ESPOIR en partenariat avec l’UNESCO ; l’Initiative pour la Région des Grands Lacs ; le Centre d’études sur la non violence et la paix de l’université de Rhodes Island ; l’ONU Femmes ; Center for Nonviolence and PeaceStudies de l’Université du Rhode Island et d’ONU Femmes.

Elle vit actuellement à Bukavu en République démocratique du Congo.

Notre hebdomadaire imprimé