Goma : La corruption, un mot qui ronge le Nord Kivu

La corruption est un fléau qui ne profite pas qu’à une certaine couche de la population et non à la nation, tout le monde doit s’investir dans la lutte contre cette pratique pour permettre d’accroitre la caisse de l’Etat en général et celle de la province en particulier.

C’est le gros de la conférence débat organisée à Goma à l’intention des étudiants du chef-lieu de la province du Nord Kivu ce vendredi 15 novembre 2019 par le gouvernement provincial en partenariat avec l’office pour la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption OBLC sous le thème : la corruption est un crime qui tue la société dans les enceintes de l’ULPGL.

 C’est dans la politique de proximité que prône le gouvernement provincial que cette conférence a été organisée et veut à ce que cette crème intellectuelle s’inscrive aussi dans cette vision qui pourra augmenter un plus dans l’assiette publique.

Au nom du gouverneur de province Carly NZANZU KASIVITA, la ministre provinciale de la jeunesse a fait savoir que le gouvernement provincial accorde une attention particulière à la jeunesse qui constitue une grande partie de la population et l’appelle à s’approprier cette lutte pour ainsi aboutir à un développement proche.

Pour elle, le jeunesse une fois unie à la vision du gouverneur celle luttant contre la corruption, le Nord Kivu pourra entreprendre trop des projets de développement car d’énormes devises entrent dans les poches des personnes au lieu d’entrer dans la caisse de la province.

Dr. FATOUMA SHEILA lance un vibrant appel aux étudiants en disant que la corruption est une mauvaise pratique qui ne fait que détruire la province au lieu de la construire et qu’une politique est prévue par au gouvernement provincial de bien contrôler toutes les recettes perçues.

La province perd des millions à cause de la corruption

Mr. Patient BEMBELEZA commissaire provincial en charge de la bonne gouvernance, les étudiants doivent s’impliquer dans la lutte contre la corruption qui est une antivaleur qui fait perdre à la province des millions de dollars avec des conséquences néfastes sur le bien-être de la population.

Selon lui certains projets ne sont pas réalisés en province car il y a coulage des recettes publiques, le système de pot de vin se trouvant dans les têtes de certains compatriotes mais pas un manque de volonté du pouvoir que car et que c’était urgent que cette conférence soit organisée ce jour pour arriver à mettre fin à ce fléau un jour.

Mr. Patient BEMBELEZA félicite l’autorité provinciale dans la lutte contre la corruption qui gangrène la province en commençant par les étudiants dans l’objectif de renforcer les capacités de ces derniers en évitant ces mauvaises pratiques et les initier dans la politique de la gestion transparente et saine de la chose publique.

Malgré que la corruption se retrouve partout au monde le cas de la RDC est alarmant d’où une urgence de mettre fin à ce fléau.

Il appelle les étudiants à s’approprier la vision du 1er citoyen de la province car ils sont l’avenir de demain.

Pour l’auditeur provincial de l’OBLC Me. Rostand KAHONGYA, les étudiants l’avenir de demain et que c’est important qu’avec la lutte contre la corruption le pays peut se développer comme d’autres pays et permettre au pays d’avoir un budget de 60 milliards de dollars par an.

Il appelle les congolais d’avoir une prise de conscience car le corrupteur et le corrompu sont tous les citoyens et regrette cette pratique qui ne profite qu’à une couche de la population au lieu à tout un pays.

                                                                                                                   Guellord RISASI