Situation sécuritaire au Nord-Kivu: Le gouvernement provincial est inquiété, rassure Jean-Bosco SEBISHIMBO

Une réunion de sécurité a été tenue à Goma ce mercredi 18 décembre 2019 sous la direction du ministre provincial de l’intérieur Jean Bosco SEBISHIMBO devant le maire de la ville, les bourgoumestres, les services de sécurité mais aussi les cadres de base du chef-lieu de la province élargie à certains du territoire du Nyiragongo pour tabler sur différents points ayant trait à l’insécurité qui dérange ce dernier temps la ville de Goma.

A la fin de cette rencontre le ministre provincial de l’intérieur a fait savoir qu’actuellement les habitants de Goma vivent un calvaire sur le plan sécuritaire et c’était de discuter avec les cadres de base sur cette question pour planifier des solutions salvatrices pour que les fêtes qui approchent se passent dans les très bonnes conditions.

La population de Goma et ses environs doit revoir l’espoir incessamment de la part des autorités.  C’est pour cela que toutes les batteries et stratégies sont mises en œuvre par les services spécialisés pour que chacun dans sa parcelle de pouvoir puisse déployer plus d’efforts pour rassurer à cette population que l’insécurité peut être jugulée.

Les questions de l’insécurité enregistrées ce dernier temps dans différents quartiers de la ville de Goma et ses périphéries dont Majengo ; Kasika ; Turunga, Buhene… ont été aussi traitées et des pistes des solutions ont pu être évoquées vu que les services spécialisés étaient invités à cette rencontre que le ministre juge de prometteuse.

Le kidnapping récurant au quartier Ndosho nous préoccupe

La situation de kidnapping bat record dans ce quartier de la ville de Goma depuis un certain temps, plus de 4 personnes ont été emportées par des personnes inconnues dans un intervalle de moins d’un mois dont les ravisseurs demandent une somme d’argent à payer à un réseau de télécommunication avant de les libérer, nous sommes au courant de ces cas de kidnapping renseigne le ministre SEBISHIMBO au cours d’un entretien avec la presse.

Malgré la présence des groupes armés locaux et étrangers en province se faisant passés souvent en citoyen ordinaire, les services spécialisés sont bien avertis sur le cas de ces derniers se rendraient en ville de Goma pour commettre leurs sales bésognes et que des mesures ont été prises et les fêtes se passeront très bien comme dans d’autres provinces rassure le ministre provincial de l’intérieur.

Il appelle cependant les habitants de toute la province à dénoncer tout cas suspect de la présence des personnes suspectes à tous les services de sécurité pour voir dans quelle mesure la sécurité sera doter à toute la population car la question de la sécurité sera une réalité si et seulement si le partenariat service de sécurité et population est bien respecté.

A lui d’ajouter que la population ne doit pas paniquer malgré l’insécurité qui est précaire dans presque toute la province et qu’elle doit continuer à vaquer à ses occupations quotidiennes.

                                                                                                                 Guellord RISASI