08 mars: L’Évêque de Goma rappelle aux femmes que personne ne peut leur arracher leur leadership

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

En marge de la célébration de la journée internationale de la femme, Mgr Willy Ngumbi Ngengele a présidé ce lundi 08 mars 2021 à la paroisse Saint Esprit une messe d’action de grâce à l’intention de toutes les femmes de son diocèse.

Dans son adresse, le berger du diocèse de Goma a exhorté les femmes à ne pas trop s’atteler sur les reclamations de leur droit en cette journée, mais plutôt de prendre conscience de leur leadership et de mieux s’en servir au sein de la société.

“Qu’on ne vous trompe pas.Ce n’est pas une journée politique pour nous. C’est une journée d’action de grâce où nous devons reconnaître la valeur de la femme dans notre vie; remercier Dieu pour la valeur qu’il a donné aux femmes” a-t-il souligné.

Et de poursuivre : “Le leadership de la femme est déjà affirmé du moment où elle est notre mère. C’est par elle que nous avons la vie. Même Dieu ne pouvait pas nous donner Jésus Christ sans la femme. Le leadership de la femme n’a pas de comparaison et personne ne peut le lui arracher. Donc son leadership est déjà affirmé”

Le modèle des femmes leaders, conclut Willy, c’est la Vierge Marie.
“Nos mamans, nos soeurs; soyez comme la vierge Marie. Soyez les servantes de la vie, les servantes de la paix”.

Un message bien capté par toutes les femmes présentes en ce lieu qui, pour exprimer leur gratitude à l’Église au regard de la place qu’elle accorde aux femmes, ont remis differents cadeaux (des vivres et non vivres) à leurs pasteurs lors du chant d’action de grâce au cours de cette messe.

Toutes habillées en pagnes, ces femmes ont, après ce rendez-vous de prière avec leur évêque, poursuivi avec d’autres programmes de cette journée selon l’organisation de chaque groupe représenté à cette messe.

Les femmes travaillant à la Caritas/Goma, à l’hopotal Charité maternelle et dans d’autres institutions de l’Eglise Catholique; par exemple; ont réalisé, après cette messe, des oeuvres caritatives (apostolats) en faveur des malades du centre hospitalier neuropsychiatrique de Goma et des orphelins d’un orphelinat de la place; avant de se diriger au centre d’accueil Caritas de Goma pour d’autres échanges ainsi que pour le partage d’un repas fraternel.

Emmanuel BARHEBWA