16janvier: Pour Me Emmanuel Kabuyaya, cette date doit être supprimée parmi les jours fériés en RDC

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

16 janvier 2001-16 janvier 2021, cela fait exactement 20 ans jour pour jour depuis la mort de Mzee Laurent Désiré KABILA, assassiné par son garde du corps au palais de marbre à Ngaliema en ville de Kinshasa. Si cette anniversaire de décès continue à être commémoré jusqu’à ce jour et reste compté parmi les jours fériés en République Démocratique du Congo en vue d’honorer la mémoire de cet ancien président congolais élévé au rang de héros national, une certaine opinion estime que ce n’est plus la peine que ce jour continue d’être sacralisé. C’est le cas de Maître Emmanuel Kabuyaya, avocat au barreau de Goma qui, dans une interview accordé à KivuNyota vendredi 15janvier 2021, ne va pas à quatre chemin et propose que la date du 16 janvier soit carrément supprimé parmi les jours fériés en RDC.

Pour lui, l’année civile en RDC est devenue saturée des jours fériées inutiles. Il estime que, comme tous les présidents qui ont dirigé ce pays, Laurent Desiré Kabila avait des qualités et des défauts. Pourquoi célébrer seulement sa mort et ignorer les autres? S’interroge-t-il.
Avant l’accession de Mzee au pouvoir, analyse le juriste, le président Mobutu a lui aussi contribué au développement du pays en luttant contre le tribalisme et en instaurant un climat de sécurité sur toute l’étendue du territoire national. Pourquoi ne célèbre-t-on pas aussi la mort de Mobutu, après tout ce qu’il a fait pour ce pays? Ou encore celle de Joseph Kasavubu, 1er président de ce pays?

Pour Emmanuel Kabuyaya, seule la date du 17 janvier a raison d’être célébrée au regard de tous les sacrifices que le feu patrice Emery Lumumba avait fait pour ce pays. Quant à la date du 16 janvier, ce fils du Nord-Kivu demande tout simplément sa suppression parmi les jours fériés.

Pour rappel, né à Jadotville(aujourd’hui Likasa), Mzee Laurent Désiré Kabila,troisième président de la RDC, surnommé “le liberateur”fut assassiné à l’âge de 69ans dans son bureau présidentielle, le 16 janvier 2001. Chaque année en RDC, cette date est non seulement jour ferié mais également une date très symbolique marquée par l’organisation des activités ou manifestations immortalisant l’histoire de la vie et la mort du feu Mzee Laurent Désiré Kabila.

Ricardo Olenga