Kivu Nyota Presse

0 5 minutes 8 mois

« La période où le rôle des jeunes ne se limitait qu’à applaudir les acteurs politiques et soutenir aveuglement les idéologies des dirigeants du monde, doit maintenant être dépassée. Il est temps de changer la tendance.Il est temps que les jeunes prennent les commandes pour apporter les changements dans ce pays…. »
Ces phrases déclarées lors d’un sketch par quelques jeunes artistes de Goma ce jeudi 09 décembre 2021, ont marqué plus d’un participant au cours de la cérémonie de commémoration du 6ème anniversaire de la Résolution 2250 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, célébébé à Goma ce 9 décembre, en même temps que la sortie officielle de la coalition JPS(Jeunesse Paix et Sécurité).

Elles résument, d’après le responsable de UNPOL(Police de Nations Unies) et plusieurs invités présents à cette cérémonie, le message central de l’activité de ce jour organisée par la Maison des jeunes/Goma et ses partenaires dans le cadre du du projet Tufaulu Pamoja.

À en croire Nelson Mantama, coordinateur provincial de ce projet au Nord-Kivu, la celebretion de cet anniversaire s’inscrit dans le cadre de la vulgarisation de cette Resolution qui met en avant plan la jeunesse.

« C’est une façon pour nous de démontrer qu’il est possible de capitaliser les forces de la jeunesse et les orienter vers une cause noble, celle de l’implication de cette jeunesse dans les questions de paix, de sécurité et de développement » a-t-il expliqué.

Constituant 75% de l’electorat congolais, démontre Nelson, « ce sont eux qui donnent le pouvoir aux politiques ». Mais de l’autre côté, regrette-t-il, « ce sont ces mêmes jeunes équipent les groupes armés, et qui les rendent actifs. C’est encore eux qui se vouent à la drogue et à des cas de banditismes…D’où l’importance de cette activité, afin d’amener les jeunes à apporter une contribution utile pour le développement du pays et du monde entier ».

Quid de la coalition JPS ?

« Jeunesse, Paix et Sécurité » c’est le nom donné à cette nouvelle coalition lancée au cours de la cérémonie de ce jour. Celle-ci va dorénavant réunir, d’après ses initiateurs, les différentes organisation des jeunes impliquées dans le domaine de la paix et la sécurité afin de mener des activités communes pour rendre plus puissante leur lutte.

Selon Espoir Ngalukiye, l’un des initiateurs de ladite coalition, la mise en place de cette plateforme s’inspire de ce qui ce qu’ont fait les autres dans d’autres pays et qui ont réussi.

Et de renchérir :
« Il y a beaucoup d’organisations ici chez nous qui oeuvrent pour la paix et qui ont la jeunesse comme cible, mais qui travaillent malheureusement en ordre dispersé…Nous nous sommes dit qu’aussi longtemps qu’on fera des petites choses de manière isolée, il n’y aura pas assez d’impact, mais si on met nos efforts ensembles, nous aurons beaucoup d’impacts et il y aura beaucoup de changements qui vont s’opérer dans ce pays »

Celui-ci invite ainsi toutes les organisations ayant pour cible la jeunesse et qui militent pour la paix au niveau tant provincial que national à ne pas hesiter à se joindre à eux.

Pour rappel, c’est depuis la date du 09 décembre 2015 que le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté pour la première fois de son histoire, une résolution qui se concentre entièrement sur le rôle des jeunes hommes et femmes dans la mise en œuvre de la paix et la lutte contre l’extrémisme violent. La résolution, parrainée par la Jordanie, représente une reconnaissance sans précédent de l’urgente nécessité de mobiliser les jeunes artisans de la paix pour la promotion de la paix et la lutte contre l’extrémisme.

Emmanuel BARHEBWA

Laisser un commentaire