Alcoolisme à Goma: Le député Patrick Munyomo déconseille la jeunesse de sa base d’organiser des marches contre la société PREMIDIS

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Depuis la ville de Kinshasa où il sejourne actuellement, l’honorable Patrick Munyomo, député national élu de la circonscription électorale de Goma-ville, vient de réagir ce mardi 3 août 2020 au sujet du comportement de la jeunesse et des enfants de sa base face à la consommation de l’alcool.

Dans un communiqué de presse, parvenu à la rédaction de Kivunyota ce mardi 03août, l’elu de Goma, après avoir démontré les dispositifs légaux au sujet de la protection de l’enfant et de l’ivresse publique; est revenu sur la question de la société PREMIDIS SARL, une entreprise de production des boissons alcoolisées souvent pointée du doigt, par certains, comme responsable de l’ivresse des jeunes à Goma.

Felicitant la Société PREMIDIS “pour avoir embauché parmi ses personnels, plus de 1600 jeunes avec un salaire décent”, Patrick Munyomo appelle la jeunesse de sa base à ne pas prendre part aux marches contre cette société “qui oeuvre pour le développement de notre province”.

“Je tiens aussi à rappeler à la jeunesse de Goma qui est ma base électorale, à ne pas se laisser manipuler par quiconque voudra organiser des activités ou marches, qui sont de nature à troubler l’ordre publique pour des fins politiques, destabiliser les entreprises locales, cas de PREMIDIS, étant donné que tous ses divers produits sont certifiés conformes par l’OCC avant d’être mis sur le marché de consommation et surtout qu’elle oeuvre pour le développement de notre province” écrit-il dans ce communiqué.

Et de poursuivre, s’adressant aux enfants et leurs parents: “J’invite tous les enfants à s’absténir de consommer les boissons alcoolisées, ce qui permettra leur épanouissement mental et physique.Les parents de leur part doiveent veiller à ce que les enfants ne puissent pas consommer de l’alcool pour préserver leur santé et éviter qu’ils soient pénalement responsables des actes posés sous l’effet de ces derniers”.

Je recommande enfin aux jeunes et à toute personne majeure,ajoute Munyomo,” à plus de responsabilité, de consommer l’alcool avec modération comme indiqué sur les emballages. Ceci vous épargnera de tomber sous le coup de l’infraction d’ivresse publique ci-haut citée.”

Signalons que plusieurs mouvements citoyens dont la LUCHA, ont déjà lévé leurs voix pour dire non à la production et la vente des boissons fortément alcoolisées à Goma, les qualifiant d’être à la base de “la déstruction de la jeunesse”. Le centre hospitalier neuropsychiatrique de Goma (ex.santé mentale), avait quant à lui, alerté au mois de janvier dernier, sur la montée des cas des troubles mentaux liés à l’usage de la drogue à Goma, les boissons fortément alcoolisées ayant été citées parmi lesdites drogues.

Emmanuel BARHEBWA

Notre hebdomadaire imprimé