Assassinat de NGEZAYO : 12ans après,Goma réclame Justice

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

13mars2008-13mars2020, cela fait exactement 12ans depuis le décès de l’homme d’affaire congolais Albert Prigogine NGEZAYO, assassiné en pleins jours, non loin de sa résidence en ville de Goma.

Douze ans après sa mort déjà; les circonstances, la raison de son assassinat,ou encore l’idée sur les auteurs de ce crime restent encore flous, le dossier étant toujours entre la main de la Justice.


Cette Situation inquiète déjà les proches de sa famille et toute la population de Goma en générale qui attendent impatiemment, jusqu’à présent,que justice soit rendue.

C’est le cas de Claude BARIZIRA DENYIRAGONGO, un jeune activiste cinéaste et écrivain de la ville de Goma,qui a publié un livre qu’il a consacré à ce dossier qui reste classé sans suite en ce jour commemoratif de l’anniversaire de 12 ans depuis le meurtre farrouche de cet homme qu’on surnommait le ” le lion de Goma” (à cause de sa tenue vestimentaire),

Dans son livre « LA MORT DE SIR LION DE LA JUNGLE » , Claude BARIZIRA DENYIRAGONGO interpelle les autorités congolaises, les magistrats et juges des cours et tribunaux à rendre justice à toutes les familles victimes d’assassinats ciblés.

Inspiré de l’assassinat de NGEZAYO, son livre, « un conte du genre narratif », revient sur les circonstances du meurtre d’Albert Prigogine non loin de sa clôture en pleine journée dans la zone “la plus sécurisée de la ville de Goma”,selon lui.

En union de cœur avec toutes les familles et proches de victimes d’assassinats en République Démocratique du Congo, Claude BARIZIRA DENYIRAGONGO, souhaite que ce 13 Mars 2020 reste une journée de méditation et de prise des conscience.

« Cette journée, est une journée de deuil qui vise à faire une rétrospection et regarder toutes les victimes d’assassinats dans notre pays. Elle sera sanctionnée par des décisions du cœur, des désirs de la justice et de la raison d’une citoyenneté responsable, dévouée à la transformation positive de notre communauté », a-t-il déclaré sur Kivunyota Hebdo.

Celui-ci insiste ainsi, sur son fameux slogan: ” la justice reste le seul combat qui mérite d’être mené”, reclamant justice pour toutes les familles victimes d’assassinat en RD Congo”.

« Peu importe le terrain sur lequel nous sommes appelés à être, nous sommes appelés à être le changement que nous voulons voir dans ce monde, et ce changement demande la participation de tous les habitants de Goma avec un cœur patriotique, souligne Claude BARIZIRA DENYIRAGONGO.

Retenons que plusieurs cas de meurtres enregistrés en ville de Goma sont classés sans suite et les faits ne sont jamais établis.

Augustin SADIKI