Kivu Nyota Presse

0 2 minutes 5 mois

La police nationale congolaise/commissariat urbain de la ville de Goma prévient qu’elle va continuer à faire son travail comme de routine.

Ce service a réagi ainsi après l’alerte lancée la soirée jeudi du 12 mai 2022 par l’ambassade des États-Unis en RDC.

« Une menace terroriste pèse sur la ville de Goma », comme on pouvait lire sur la page de l’ambassade des États-Unis d’Amérique en République démocratique du Congo.

Le colonel Job Alisa joint par nos confrères de lesvolcansnews.net, rappelle que toutes les forces de sécurité dans la ville de Goma sont en alerte maximale depuis l’instauration de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri pour contrecarrer les menaces négatives.

« Nous faisons notre travail de routine. Notre alerte a débuté depuis le début de l’état de siège. Nos éléments sont déployés sur terrain avec nos forces armées, cela chaque jour pour sécuriser les paisibles habitants », a-t-il rassuré.

C’est toute la population qui reste paniquée sur la toile à Goma depuis la publication de ce message de l’ambassade des États-Unis la soirée de ce jeudi 12 mai, chacun faisant des analyses et des commentaires à sa manière.

Ce message précise que l’attaque pourrait avoir lieu sur un bateau non-encore spécifié, au départ de Goma sur le lac Kivu. Aux dernières nouvelles l’ambassade de la France se serait liée à celle des Etats Unis, au cours de la même soirée, confirmant ces alertes et appelant à la vigilance.

La rédaction

Laisser un commentaire