Coronavirus: Goma,Beni,Butembo? Où au Nord-Kivu?Le Docteur Muyembe devrait preciser

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Une psychose règne au sein de la population du Nord-Kivu, depuis le matin de ce vendredi 27 mars 2020, au lendemain de la déclaration du 1er cas confirmé du coronavirus au Nord-Kivu par le coordonnateur de l’équipe technique de la riposte contre le Covid-19 en Rdc.

Les prémières réactions de plusieurs Nord-Kivutiens, après avoir appris “la mauvaise nouvelle”, s’inscrivent dans le sens de vouloir savoir quelle est l’origine de ce 1er cas confirmé du Nord-Kivu.

“Le Nord-Kivu est vaste.Dire qu’un cas a été enregistré au Nord-Kivu, c’est nous laisser en confusion…le docteur devrait préciser le territoire,la ville,l’hôpital,ou encore le lieu de provenance de ce cas” déclare sur Kivunyota Hebdo,Jean-Pierre,un jeune de Goma.

“Lorsque les sources officielles ne donnent pas assez de précision sur une information si delicate comme celle-là, elles donnent la place aux rumeurs et aux fausses informations; ce qui pourra semer la panique au sein de la population” souligne à son tour Ruphin AGANZE, un autre jeune qui s’est confié à nous.

Les rumeurs que craint ce jeune se font déjà entendre au sein de la population.

Ce matin,une certaine opinion fait savoir qu’un patient d’origine Nigérienne,arrivé à Goma en passant par le Rwanda, et qui présentait des signes apparentés au covid-19,se serait évadé de l’hôpital général de Goma. Une information qui continue à semer la psychose à Goma.

“Pour couper court à toutes ces rumeurs, les autorités compétentes devront,dans la mesure du possible, éclairer l’opinion quant à ce.” pense Ruphin

Pour rappel, c’est depuis ce jeudi 26 mars que l’équipe de la riposte contre le Covid-19 en Rdc a déclaré le tout premier cas de Covid-19 au Nord-Kivu, sans préciser son origine; soulignant que les investigations sont en cours pour identifier l’origine dudit cas.

Emmanuel BARHEBWA