COVID-19 : la maladie existe bel et bien (Carly Nzanzu KASIVITA)

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

(Ph: tiers) Le gouverneur de province du Nord Kivu rappelle la population du Nord aux mesures barrières imposante pour lutter contre la pandemie du Covid-19. Il l’a déclaré après avoir dechargé onze malade du corona virus qui ont repris la vie en societé.
Selon Carly Nzanzu KASIVITA, le Nord-Kivu est sur une bonne voie pour éradiquer la pandémie du Covid-19 dans la province mais la population doit faire preuve de plus de discipline et prendre la maladie eu serieux. « Le problème c’est qu’il y a des gens qui doutent de la maladie. La maladie existe bel et bien. Vous venez de voir de vous-même les malades. Certains disaient qu’on ne peut même pas voir les malades, c’est un droit reconnu à tout malade de se faire voir ou de refuser de se faire voir. Je crois que c’est important qu’on revienne sur ça. La maladie existe bel et bien”
Pour y arriver, il insiste sur les mesures barrières que doit observer la population.

” Nous pensons qu’avec les mesures édictées par l’ordonnance du chef de l’État et par les équipes de la riposte, nous allons y arriver et nous-mêmes nous avons édicté certaines mesures dans le cadre des transports, des attroupements au niveau des marchés et des églises, au niveau meme des bars “

Carly Nzanzu KASIVITA demande à la population de continuer à respecter la distanciation sociale, le lavage des mains, le port des masques.

Avec les onze malades déchargées sur les 13 présents sur le centre à Munigi, le Nord-Kivu a désormais un cumul de 52 cas confirmés, 36 personnes déchargées, 4 décès et 4 cas confirmés rapatriés vers leurs pays d’origine
Seulement 8 cas sont encore pris en charge en province dont 6 à Goma et 2 à Beni.

Notre hebdomadaire imprimé