Kivu Nyota Presse

EXTRAIT DE COMMENT SURMONTER LES DECEPTIONS AMOUREUSES

Jeunes ou vieux, un moment tendre nous attend toujours à une certaine étape de notre vie : C’est le moment pendant lequel nous arrivons à être dominés par nos propres sentiments : C’est le moment où on tombe amoureux.

     Cela arrive chez tout le monde et lorsque ça commence, on est vraiment heureux  avec celui ou celle qu’on aime. On est heureux parce qu’on se rencontre souvent ou parce qu’on se parle souvent ou on s’écrit tous les jours des textos, bref parce qu’on a quelqu’un dans sa vie, quelqu’un qu’on aime et auprès duquel on veut demeurer ou quelqu’un pour qui on est prêt à faire certains sacrifices.

      Le plus mal est que souvent on arrive à oublier que ce bonheur peut prendre fin : D’un coup, celui ou celle qu’on aimait devient l’euphorie de l’imagination. Les relations amoureuses qu’on partageait se brisent en une seconde. Cela arrive et très souvent !

      A partir de cet instant commence unepériode de rupture qui est très difficile à surmonter. C’est un moment qui n’est pas facile à vivre surtout du côté de celui ou celle qui a été victime de cette déception amoureuse. Beaucoup de jeunes ne savent pas surmonter cette période. Beaucoup tentent de la reconstruire, souvent ils réussissent et souvent ils échouent. Lorsqu’ils ne réussissent pas, ils arrivent à prendre des décisions qui leur dépassent la tête.

     Une fois je me suis hasardeusement retrouvé dans un débat quasiment houleux avec deux jeunes filles d’une université de la place à la TMB. Nous attendions tous payer la première tranche de l’année académique. Elles discutaient  sur un événement qui venait d’avoir lieu dans leur auditoire. C’est ce qui m’avait stimulé à entrer dans le débat.

     Une jeune fille qui aurait vingt ans, disaient-elles, était tombée subitement évanouie dans l’auditoire pendant que le professeur donnait cours. Une heure plus tôt, elle était gaie et joyeuse. Ceux qui avaient consulté son téléphoneprétendaient que la pauvre fille venait de lire un message qui lui disait que c’était terminé entre lui et son copain.

     -Et pour ça, il faut vraiment tomber évanouie ? Ironisais-je.

     -He grand ! Toi tu ne sais rien. Peut-être que tu n’as jamais été victime d’une déception. Vous viviez bien avec un gars et subitement il vous annonce que c’est terminé ; toi tu crois que c’est facile de digérer ça ?

– Il faut seulement prendre du temps. Le mal c’est que quand vous commencez vos relations, vous oubliez toujours qu’un jour ça peut se terminer.

     – Monsieur, nous les filles, lorsque nous aimons, nous le faisons avec tout notre cœur mais vous les garçons vous êtes les premiers à nous trahir et nous décevoir