Goma : l’asbl ASSODIP encourage Certains étudiants dans lutte contre l’esclavage contemporain

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

En marge de la commémoration des 16 jours d’activisme, l’association pour le soutien des initiatives paysannes ASODIP en sigle a procédé à la remise des prix aux jeunes venus des quelques universités de Goma ayant participés au concours sur l’esclavagisme contemporain ce jeudi 12 décembre 2019 au chef-lieu de la province du Nord Kivu devant plusieurs parents et personnalités invités pour la circonstance.

Environ 17 étudiants ont reçu leurs prix dont le paiement d’une tranche des frais académiques pour les uns et d’autres cadeaux pour les 12 autres et marque ainsi leur implication dans la lutte contre cette pratique souvent dans différents milieux ou ces jeunes vivent mais aussi poursuivent leur cursus académique.

Pour Janvier MURAIRI président de ladite association et secrétaire exécutif de la coalition des organisations congolaises luttant contre l’esclavage contemporain COSCAE en sigle c’est après différentes formations de renforcement des capacités sur la lutte contre l’esclavage contemporain que ces jeunes ont pu assistés dans leurs universités respectives et c’était une occasion de primer ces étudiants qui ont concourus sur la matière formée en contribuant d’une somme d’argent pour la poursuite de leur scolarité.

Après avoir testé les connaissances de ces étudiants Janvier MURAIRI pense que la remise de ces prix aura un impact très positif dans la société vue que le nombre des acteurs qui lutte contre pratique mauvaise car ces derniers vont continuer de relayer ce message partout où ils se trouvent et certains d’entre eux pourront traités ce sujet dans leurs travaux des fins de cycle et dans les mémoires.

Il croit que les étudiants sont bien placés pour booster cette matière dans toute la société et croit que ces derniers les feront car déjà outillés sur cette matière et vont les transmettre partout ils se trouveront.

Cette lutte appartient à tout le monde

Les lauréats avec l’équipe ASSODIP

Pour cet acteur de la société civile tout le monde soit s’approprié cette lutte vue qu’à ce jour il y a des personnes qui sont considérés comme des esclaves en ce sens ou des mariages forcés et des travaux mettant mal les gens se font toujours voir à sa grande désolation d’où l’urgence de s’unir pour voir dans quelle manière ce fléau peut être éradiqué un jour.

Janvier MURAIRI émet le vœu d’avoir une loi-cadre dans la lutte contre l’esclavage contemporain qui va traiter sur cette question vue que la constitution interdit l’usage de cette pratique et son organisation fera de son mieux pour que cette loi cadre soit promulguée pour honorer la dignité humaine.

Il appelle tout le monde à dénoncer tout cas d’esclavage contemporain dans la société mais de lutter contre mauvaise pratique interdit formellement par la constitution.

Quant à Alice MUGOLI une des lauréates ayant été primées par les 5 premiers a dit se réjouir du bagage qu’elle vient de recevoir sur la lutte contre cette pratique dont elle n’avait pas assez d’éléments et promet de poursuivre avec cette lutte vue que la vie humaine et sacrée.

Selon elle le prix qu’elle reçoit ce jour marque sa détermination dans l’éradication de cette mauvaise et appelle les autres à emboiter les pas comme elle.

Guellord RISASI