Justice-Dossier 100 jours: Arrestation à Goma du boss MODET MAKABUZA, Qu’est-ce qui lui est reproché?

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

L’homme d’affaire gomatracien et Directeur général de la SOCOC (Société congolaise de construction), Modet MAKABUZA est aux arrets depuis ce matin à Goma. La justice poursuit sa société dans le cadre des enquêtes autour du programme d’urgence de 100 jours du chef de l’Etat.

En effet, Cette société est soupçonnée d’avoir detourné des fonds aloués pour la construction des routes dans les villes de Goma et de Bukavu, à l’Est de la RDC.

Selon nos sources; en 2019, la Société aurait reçu, sur ordonnance du directeur de cabinet du chef de l’Etat, la charge pour executer les travaux de construction de 10km de route en ville de Goma et 20Km à Bukavu; sur un contrat signé entre l’Office des voiries et drainages(OVD) et le Fonds National d’entretien routier (FONER) portant sur une somme de USD 66,000,000 pour 30Km de routes. Un montant jugé d’ailleurs absurde par une certaine opinion qui souligne que généralement en milieu urbain, la construction de 1Km de route est évaluée à un coût moyen de USD 1,000,000; ce qui veut dire 30Km de route ne correspondrait pas à cette somme de USD 66,000,000.

D’autres sources révèlent que depuis mai 2019, seuls 4 Km de route ont été réalisés à Goma, alors qu’à Bukavu, 2 Km seulement ont été réalisés depuis cette même date.
C’est sur base tous ces flous qui regnent en rapport avec ce dossier que, finalement la justice congolaise s’est saisi de l’affaire. Les prémières enquêtes de la Justice, l’ont poussée ainsi, à l’arrestation du patron de la SOCOC en la personne de Modet MAKABUZA. Il est déténu pour l’instant à la prison centrale de Munzenze à Goma pendant que les enquêtes se poursuivent.

Il faut noter qu’à ce jour plusieurs grandes personnalités du pays sont aux arrets à cause du même dossier du programme de 100jours du chef de l’Etat. À part l’honorable Vital Kamerhe, directeur de cabinet du chef de l’Etat, Messieurs Benjamin Wenga de l’office des voiries et drainages (OVD), Fulgence Bamaros Lobots du Fonds National d’Entretien Routier( FONER) et Herman Mutima Sakrini de l’office des routes(OR), ont été interpellés et détenus à la prison centrale de Makala à Kinshasa.

À cette liste, vient de s’ajouter, l’interpellation l’après-midi de ce lundi 13avril à Goma, de Monsieur KAMANZI Emmanuel, président de l’ACOGENOKI,soupçonné de detournement des derniers publics.

Emmanuel BARHEBWA