La poubelle publique au marché Alanine sera entierement vidée au plus tard le samedi 1er février 2020, rassure la Brigade provinciale de l’environnement en partenariat avec la société Mawe SARL

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

( Photo: Zodiac médias) La coordination provinciale de l’environnement, en collaboration avec la Brigade provinciale de l’environnement et la société Mawe SARL,  a procédé ce samedi 25 janvier 2020 au lancement du projet « Goma propre », une série d’activités visant à diminuer le taux d’insalubrité dans la ville de Goma et principalement la poubelle du marché Alanine qui devrait être assainie dans moins d’une semaine.

C’est une bonne nouvelle pour les habitants du quartier Himbi et en particulier les commerçants du marché Alanine. La poubelle au marché Alanine est devenue un réceptacle pour toutes les populations environnantes, causant ainsi des risques de maladie. « Les marchands d’Alanine tout comme toute la population qui consomme les produits d’Alanine s’inquiétait déjà de cette poubelle devenue toute une montagne de saleté malgré les différentes taxes payées par la population » s’est confiée à Kivunyota Press une commerçante vendeuse de braises. Pour maman Sifa, « si c’est poubelle doit être vidée dans un délai aussi court, ce sera une première là où beaucoup de société n’ont pas réussi. J’encourage donc ces gens qui se donnent aujourd’hui ce travail d’assainir ce milieu »

Kafumba Muhombo Koko, chargé d’administration et finances de la brigade provinciale d’assainissement a rassuré que tous les moyens sont déjà mis en place pour mieux accomplir cette mission de rendre la ville de Goma totalement propre. Les trois sites principalement ciblés sont le marché Alanine, l’Institut Faraja et la mosquée Birere.

Cet assainissement sera aussi effectif grâce à l’accompagnement de la Société Mawe SARL qui promet de procéder au recyclage de tous  ces déchets qui seront évacués à Kibati en territoire de Nyiragongo, à 14km de la ville , a confié Alain Humanité Kibundila

Notre hebdomadaire imprimé