Le Bishop Joseph Tolton célèbre la Pâques à Goma

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Dans le cadre de la célébration de la fête pascale, le Bishop Joseph Tolton a effectué deux jours de sensibilisation et prédication houleuse  du vendredi 19 au samedi 20 avril 2019. Cette célébration s’est réalisée dans le cadre du projet Congo Tomorrow qui va son petit bonhomme du chemin depuis qu’il a été lancé quelques mois plutôt.

Pour le Bishop Tolton, la population de Goma doit fêter  la résurrection du Christ, raison de sa venue à Goma ce mois d’avril 2019« Nous sommes ici pour célébrer la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ. » Le Bishop Tolton considère que le Christ ressuscité offre une nouvelle chance aux  Africains et à celles et ceux qui ont perdu espoir. Pour lui, c’est encore possible de revivre une Afrique nouvelle exempte de crise de toute forme. « Beaucoup de gens ont cru que la nation africaine est morte économiquement, sociologiquement et socialement selon leur conception. Mais nous les Africains nous ne sommes pas morts. Nous avons la vie que Dieu nous a donnée au travers l’esprit du Christ. Le même esprit qui a ressuscité Jésus des morts vit en nous. Dieu nous a donné une nouvelle vie et un nouvel espoir : Congo Tomorrow. » Congo Tomorrow est donc, selon le Bishop Tolton, une réincarnation de l’africain dans un univers peint de nouvel espoir, un Congo de demain sauvé de mutilation. Il lie ce concept avec la célébration de la Pâques qui constitue sans nul doute une inspiration nouvelle. Célébrer la résurrection du Christ c’est croire en une nouvelle vertu, une nouvelle chance, ce qui est d’ailleurs l’une des valeurs du projet Congo Tomorrow. « Congo Tomorrow est une célébration de la résurrection. Nous avons la vie,  nous sommes bien et nous sommes forts parce que nous célébrons la résurrection. Les Congolais ont beaucoup d’espoir parce  que nous sommes vivants. Et quand nous sommes vivants, Dieu peut continuer à travailler avec toi »

Ce message a été adressé de manière particulière aux jeunes qui bénéficient déjà ou qui sont la cible du projet Congo Tomorrow. Le Bishop n’a jamais cessé de penser qu’il leur appartient d’être bien encadrés à travers l’instruction et l’éducation pour assurer leur avenir, puisqu’ils sont le Congo de demain. Il place un accent très particulier sur les femmes aujourd’hui marginalisées dont il espère très prochainement un réconfort sans précédent. « Nous sommes en train de célébrer ces jeunes qui se sont réunis pour célébrer leur futur, le futur d’un pays sécurisé. Nous voyons un pays prospère demain. Nous voyons la paix du Congo demain, là où les femmes auront la sécurité et ceux-là qui sont marginalisés seront intégrés et auront leurs places. Ca c’est une célébration de la résurrection. Pas seulement la vie spirituelle mais Dieu s’occupe aussi de nos acteurs sociaux. C’est la résurrection de la justice, l’espoir de possibles opportunités. Je suis béni d’être la personne actrice de cette lutte »

Congo Tomorrow   est un projet basé en RDC qui a été lancé à Goma il y a quelques mois. Il compte actuellement cents jeunes de sexe opposé. Le projet a pour vision d’enrôler cinq cents jeunes  dont 250 filles et 250 garçons  afin de bénéficier  d’une bourse d’études et d’encadrements spirituel, moral et autres. Leur cible, sont des personnes  rejetées, oubliées dans la société, les plus démunis. Ces pasteurs suivent l’idéologie de Kwame Krhuma, l’ancien Président de la République du Ghana, qui voulait que l’Afrique soit unie et forte, où règne l’amour du prochain.

Le Joseph Bisho Tolton, le représentant la fondation du ministère de Jésus Christ TFAM, un mouvement de Panafricanisme basé sur la foi au monde est venu des Etats Unis d’Américains pour former et appuyer ses frères noirs d’Afrique. Ce mouvement Panafricain à l’objectif de collaborer avec leurs frères Africains partout au monde.  TFAM a comme objectif est de prêcher l’évangile radicalement et inclusivement. C’est une inspiration  de créer un monde  où tout le monde sera libre de vivre dans la fraternité et dans inclusion.  C’est cela le contexte de notre pays,  la RDC.