Litterature: le journaliste Nicaise Kibel bel oka hausse le ton et parle de son nouveau livre “BALKANISATION DE LA DRC? MYTHES ET REALITES”

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Dans une interview accordée à Kivu Nyota , ce 22 décembre 2020, le journaliste d’investigation Nicaise Kibel bel oka a fait parler de son nouveau livre sorti récemment et mis à la disposition du public congolais, “BALKANISATION DE LA DRC? MYTHES ET REALITES”.

Dans ce livre qui interpelle l’élite congolaise a veiller sur l’avenir du pays en proie aux prédateurs des puissances étrangères qui veulent, selon l’auteur, à tout prix découper en morceau le territoire congolais comme c’était le cas au Soudan.

Ce livre a deux grandes parties dont la première raconte les mythes sur la Balkanisation et certaines réalités notamment l’histoire de Balkans, avec une comparaison hasardeuse entre Balkans et la région de grand lac en passant par l’Éthiopie , l’Érythrée , le Soudan et le Rwanda avec toutes les conséquences possibles sur la RDC.La deuxième partie parle de la négociation de Sun -city, où l’auteur démontre que “Sun- city a accompagné d’une manière ou d’une autre la fameuse Balkanisation de la RDC en prénant comme sujets dans les services de défense et de sécurité, des éléments infiltrés” .

Dans ce livre, préfacé par Didier Mumengi et du postface du professeur Cyril Musila, Nicaise Kibel bel oka a découragé les seigneurs de guerre tout en rappelant l’élite congolaise se trouvant dans la scène politique que la Balkanisation de la RDC est possible et l’echec de ce projet sera le résultat de la prise des consciences des congolais face au danger qui nous guette”.

Avec un ton patriotique et claire , l’auteur conclut en invitant les jeunes, les étudiants, professeurs , enseignants , députés et la classe politique a lire ce livre ( Balkanisation de la RDC ? Mythes et realites) pour comprendre les enjeux qui sont cachés.

Ricardo olenga .