Lutumba Simaro Masia : Le baobab est tombé

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Oui, baobab, il l’était. Une légende de la musique congolaise qui était encore vivante. Né le 19 mars 1938 à Leopold-ville, le poète Lutumba Simaro est mort ce samedi 30 mars à Paris, à l’âge de 81 ans. L’annonce du décès a été faite par son manager Willy Tafar. Guitariste et auteur compositeur, Simaro venait de mettre fin à ses 63 ans de carrière musicale le 19 mars 2018, à l’occasion de l’anniversaire de ses 80 ans. A cette occasion, il avait déposé officiellement sa guitare au Musée national. Le poète avait remis symboliquement un échantillon du coffret de 1 000 chansons contenues dans son répertoire global de plus de 3 000 œuvres, tout en réservant copie au notariat de la ville de Kinshasa ainsi qu’à la Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins (Socoda).

Les  autorités ont  rebaptisé l’avenue Mushie, dans la commune de Lingwala où il réside, du nom de “Lutumba Simaro”.

Lutumba  Simaro est l’auteur de plusieurs titres celebres dont « mabele », « mokolo na ko kufa », et surtout la composition avec le Père Boka de l’hymne national de la RDC, le « debout congolais »