Mois de la femme : Que retenir de l’action de l’ONU-HABITAT ?

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Au cours d’une exclusivité  à Kivu Nyota, Hanna KUIVALAINEN, Gestionnaire des programmes et représentante de ONU-HABITAT à Goma, bureau de coordination du Nord et Sud-Kivu ainsi que de la Province de l’Ituri, a confié en marge du mois dédié à la femme, que les femmes et filles congolaises ne sont pas encore pleinement intégrées dans la vie socio-politique, économique et culturelle des villes puisque ces entités demeurent non-inclusives.

A l’Est de la République Démocratique du Congo, les interventions de ce Programme des nations Unies ont surtout permis à cette caste sociale de comprendre la prévention et le règlement des conflits fonciers ; la planification et la gestion des terres grâce au plaidoyer pour avoir des titres que ONU-HABITAT mène.

« Depuis juin 2018, notre campagne de résolution des conflits fonciers a profité à plus de 110.000 personnes, dont environ 20.000 hommes, 23.000 femmes, 33.000 filles et 34.000 garçons. Le sexe féminin prime donc. Nous avons en outre lancé ‘Her City toolbox’’, une plateforme globale, numérique et open source qui vise à guider les acteurs urbains et décideurs dans le renforcement de la participation des filles et jeunes femmes à la planification urbaine » lâche la Manager de l’ONU-HABITAT à Goma.

Elle propose notamment aux gouvernements locaux d’améliorer l’accès des femmes à la terre en toute sécurité et l’intégrer à la programmation ; à la communauté internationale de redoubler d’intérêt pour les questions liées au genre et à la communauté locale un changement d’attitude au niveau coutumier pour que la femme jouisse pleinement son rôle de levier du développement.

Flavien MUHIMA