« Quand vous apportez 1000 Cartouches aux rebelles, sachez que c’est la vie de 1000 de vos frères que vous mettez en danger » (Carly KASIVITA)

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Pour espérer en finir complètement avec l’insécurité et les groupes armés au Nord-Kivu, la jeunesse doit cesser de collaborer avec les groupes armés mais plutôt collaborer avec l’armée loyaliste, car aucune armée du monde, professionnelle soit-elle, ne peut gagner une guerre sans le soutien de la population.

C’est le gouverneur de province, Carly NZANZU KASIVITA, qui a formulé cette exhortation à l’endroit des jeunes du diocèse de Goma, samedi 27 mars 2021, réunis autour de Monseigneur Willy Ngumbi NGENGELE, évêque de Goma, à l’occasion des journées diocésaines des jeunes JDJ, à la place Jean Paul II, au collège Mwanga.

Les citoyens du Nord-Kivu doivent cesser de soutenir les milices car les 30 ans d’expériences de guerres en province ne sont que tristes. Il faudra que la jeunesse cultive en elle une <<conscience collective>>, l’amour du pays et de son frère.

<<N’acceptez pas de participer au ravitaillement des rebelles en munitions ou en armes, contre votre propre pays et votre propre frère. Quand vous apportez milles cartouches au rebelle, sachez que c’est la vie de vos 1000 frères que vous mettez en danger, …>> note le premier citoyen du Nord-Kivu.

John TSONGO