Societé provinciale de Transport: Un mariage entre le gouvernement provincial et les Ets Silimu Le ministre du Transport, Me Rodriguez Muhindo appelle la population à s’approprier les nouveaux bus mis en circulation.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le Ministre provincial des Affaires foncières, Aménagement du territoire, Urbanisme et Habitat, Transport et Communication, Me Rodriguez MUHINDO a, au cours d’une interview exclusive accordée au magazine Kivu Nyota Hebdo, expliqué le bienfondé et le fonctionnement de nouveaux bus réceptionnés à Goma le jeudi 16 avril 2020 dans le cadre d’une societé d’économie mixte, public-privé ayant en son sein le gouvernement provincial et les ETS/SILIMU.

Selon Me MUHINDO Rodriguez, ministre provincial ayant le Transport dans ses attributions, ce projet qui s’étendra non seulement sur les voies terrestres mais aussi lacustres et aériennes vient résoudre le problème de transport récurrent au Nord-Kivu dont la population souffre. « Les gens se déplacent dans de mauvaises conditions, au-dessus des FUSO, des camions pour se déplacer.

C’est ce qui a poussé le gouverneur de province, son Excellence Carly NZANZU KASIVITA à mettre une société de transport qui va soulager la population en ce qui concerne le transport. »

Jeudi 16 avril 2020, dix bus ont été

réceptionnés par le gouverneur de province en présence de quelques membres du gouvernement. Le vœu du gouvernement provincial est d’atteindre jusqu’à cinquante à soixante bus pour desservir toute la province et principalement les grandes villes comme Goma, Beni et Butembo, explique le ministre provincial de Transport. « Nous voulons avoir un nombre important des bus, c’est un méga projet ». Ce projet pourra aussi s’étendre sur toute la province au niveau urbain et aussi s’étendre sur toute la province sur différents axes tels Goma-Walikale, Goma-Rutshuru, Goma-Masisi, etc. Les bus déjà réceptionnés, il ne reste que quelques petits détails pour les mettre sur le terrain. « Nous

sommes en train de préparer un espace où ces bus seront stationnés selon la cartographie de Goma, Beni, Butembo et c’est après que nous allons passer à l’exécution proprement dite »

Quel système de contrôle ?

Le ministre des Transport et Communications, Me Rodriguez MUHINDO annonce que le contrôle et la gestion de ces engins se feront  en toute sécurité. Par exemple, en ce qui concerne le recrutement des chauffeurs, l’INPP s’occupera du

processus et mettra des critères. « C’est celui qui remplira ces critères qui sera retenu comme chauffeur » souligne le ministre de Transport.

En ce qui concerne le tarif, le prix ne sera pas excessif par rapport au tarif normal d’une course en ville. « Nous allons essayer de rester dans la marge de toutes les autres sociétés pour qu’on ne fasse pas une concurrence déloyale »

De très bon confort, pimpant neuf, ces bus allant de 32, 42 à 62 places

assises, selon les catégories, répondent favorablement au besoin de la population, surtout en cette période de Coronavirus. Le ministre provincial du Transport met en garde ceux qui ont stéréotypé les actions de l’Etat. En encourageant le ‘’dynamisme’’ que le gouverneur cherche à imprimer au niveau de la province, Me Rodriguez MUHINDO invite la population à bien accueillir ces bus et mieux s’approprier le projet.

Commandé au Japon, le ministre du Transport n’a pas cependant révélé le budget alloué pour l’achat de ces engins, le processus étant encore en cours, a-t-il expliqué. Il invite par ailleurs d’autres actionnaires intéressés  par le projet à les rejoindre. ‘’Le capital reste ouvert à quiconque voudrait participer’’.

Patrick BASSHAM