Kivu Nyota Presse

0 5 minutes 8 mois

« Paix-Securité et cohésion nationale », « Démocratie, Election et Bonne Gouvernance », « Égalité du genre et Engagement citoyen », c’est autour de ces trois thématiques qu’ont tourné ces échanges intergerationnels entre les jeunes et les dirigeants politiques et communautaires de la province du Nord-Kivu, organisés ce mercredi 09 février à Goma dans le cadre du projet « Tufaulu Pamoja »(Réussir ensemble).

Il s’agit, d’après les organisateurs, d’un cadre offert aux jeunes leaders des organisations du Nord-Kivu pour acquérir les bagages nécessaires pouvant les aider à affronter et à relever les défis qui les attendent dans les jours à venir, une fois portés aux postes de prise de décision.

« Avec ces thématiques[qui englobent les grands défis de notre province,ndlr], Nous avons estimé que si nous leaders des jeunes, nous les capitalisons ; en tout cas on aura un changement dans ce pays, qui sera en harmonie avec nos aînés… » a expliqué Nelson Mantama, coordonnateur provincial du projet TUFAULU PAMOJA au Nord-Kivu.

Propos soutenu par Monsieur Mukenge Totoro, coordonnateur national de ce projet en RDC, de passage à Goma pour prendre part à cette activité.
Pour ce dernier, le plus grand resultat attendu à l’issue du projet TUFAULU PAMOJA, c’est celui de voir les jeunes aux affaires, de les voir s’engager pour apporter le changement et surtout le développement et la restauration de la paix en RDC.

« Dans ce projet, les moyens mis à notre disposition sont investis dans l’homme, investis dans les visions et les ambitions des jeunes… Et les résultats ne seront que quand le jeune sera responsabilisé et quand il commencera à travailler pour le bénéfice de la population… » souligne le coordonnateur national de TUFAULU PAMOJA,monsieur Mukenge Totoro, insistant sur le fait que ce projet n’est pas de nature à distribuer des fonds voire des biens aux organisations.

Ayant exposé sur la thématique « Paix, sécurité et Cohésion nationale » Monsieur Steven Malaki de l’organisation NPCYP, un des orateurs du jour, dit souhaiter que les erreurs des anciens programmes de paix et sécurité soient corrigés par la génération actuelle et que chacun de leurs acteurs dont le gouvernement, les organismes humanitaires et la société civile, prenne en main ses responsabilités.

« Pour que les erreurs du passé soient corrigés, nous avons recommandé au gouvernement d’imposer son autorité dans les territoires occupés par les groupes armés, aux acteurs humanitaires de commencer à associer les communautés locales dès la conception des projets qu’ils souhaitent lancer en leur faveur, et aux acteurs de la société civile de commencer à conjuguer les efforts ensemble, de mettre de côté les intérêts privés pour parler même langage et aller dans une direction commune… » a-t-il synthétisé à KivuNyota son intervention.

Il faut noter que Monsieur Johnson Ishara, directeur du foyer culturel de Goma, a été le facilitateur de la thématique « Égalité du genre et engagement citoyen responsable » et Monsieur Florentin de l’organisation « Africa Reconciled », le facilitateur de la thématique « Democratie-Election et bonne gouvernance »,les deux ayant insisté sur l’apport indispensable de la jeunesse dans la matérialisation et la réussite de toutes ces thématiques.

Lancé il y a deux ans, le projet Tufaulu Pamoja (réussir ensemble) mène plusieurs actions à travers la RDC dans l’objectif de répondre à la problématique de la faible représentation des jeunes et femmes dans des instances de prise de décisions à tous les niveaux du pays. Au Nord-Kivu, il est exécuté par la Maison des jeunes/Goma sous l’oeil des partenaires comme la CAFOD.

Emmanuel BARHEBWA

Laisser un commentaire