Un an mandat Carly Nzanzu KASIVITA: Le CJT/MASISI dénonce l’implication du député Promesse Matofali dans l’affaire de la concession de CAPSA/KISUMA

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Dans un communiqué de presse rendu public ce vendredi 5 juin 2020, le CJT/MASISI dénonce les propos du député provincial élu de Butembo sur la décision du gouverneur de province du Nord-Kivu Carly Nzanzu KASIVITA concernant la reprise de la concession de CAPSA/KISUMA des mains de Dunia BAKARANYI en territoire de Masisi.

Le CJT/MASISI rappelle que cette concession revient au CAPSA/KISUMA depuis les années 1954 et elle a servi la RDC comme lieu d’adaptation et de production des semences en 1993 avant la guerre interethnique de cette année-là. L’année antérieure elle a été “spoliée ” par Mr Dunia BAKARANYI, peut-on lire dans le document.

Le CTJ/MASISI fait savoir que le gouverneur de province du Nord-Kivu Carly Nzanzu KASIVITA s’etait battu pour la non-spoliation de cette concession alors qu’il était encore ministre des affaires foncières même si Mr Dunia BAKARANYI a fini par s’accaparer “frauduleument” de quelques documents lui faisant acquéreur de la concession de CAPSA pendant l’intérim de Feller LUTAICHIRWA

Les certificats en possession de Mr Dunia BAKARANYI ont été finalement annulés par le conservateur des titres immobiliers “conformément aux dispositions du code foncier sur instruction du gouverneur Carly Nzanzu Kasivita, rapporte le communiqué de presse.

Selon ce communiqué, la Jeunesse du territoire de Masisi met en garde en garde le député provincial PROMESSE MATOFALI qui, selon eux, a pris la défense de Mr Dunia BAKARANYI dans cette affaire.

Lors d’un point de presse tenu samedi 30 mai 2020, le député provincial Promesse MATOFALI a évalué négativement le premier mandat du gouverneur de province du Nord-Kivu en lui reprochant notamment sa gestion dans cette affaire qui concerne la concession de CAPSA/KISUMA. Un jour après, le député a été contredit et “recadré” par le coordonnateur de la cellule de communication du gouverneur de province du Nord-Kivu, Serge Farini Bindu qui a qualifié sa sortie médiatique de précipitée, hors-contexte et populiste

Patrick Bassham

Notre hebdomadaire imprimé