Un meilleur assainissement dans les etablissement scolaire est necessaire pour l’hygiène des eleves

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Les conditions d’hygiène et d’assainissement en milieu scolaire influent sur l’état de santé des élèves, mais aussi de la population. Le déficit d’accès à l’eau potable, aux installations sanitaires ainsi que le faible niveau d’adoption des comportements et pratiques d’hygiène appropriés favorisent des maladies liées à l’eau et à l’insalubrité du milieu scolaire comme les diarrhées, le trachome et les dermatoses qui constituent des problèmes majeurs de santé publique. Cette situation peut compromettre la fréquentation scolaire et la capacité d’apprentissage des enfants. Les jeunes scolaires, de par leur âge sont plus réceptifs à l’acquisition de nouvelles connaissances et à l’adoption des comportements et pratiques d’hygiène favorables à la santé ; aussi, l’école de par sa vocation constitue l’endroit privilégié pour faire la promotion de l’hygiène.

Même si le besoin d’assainissement en milieu scolaire est largement reconnu, la réalité ne reflète pas cette idée. Des ateliers tenus en Afrique de l’ouest et en Amérique latine ont révélé que la situation en matière d’éducation à l’hygiène et d’assainissement de ‘environnement du milieu scolaire laisse beaucoup à désirer. En Afrique de l’ouest, c’est particulièrement le cas dans les internats. Voici quelques-unes des raisons les plus fréquemment mentionnées pour expliquer la situation déplorable en matière d’hygiène et d’assainissement de l’environnement  en milieu scolaire : • la formation inadéquate des enseignants ; • l’absence d’installations d’eau et d’équipements sanitaires en état de fonctionner, qui pourraient permettre aux élèves de mettre en pratique ce qu’ils ont appris ; • l’accès insuffisant aux méthodologies et au matériel pédagogique ; • le fait que l’éducation sanitaire ou l’éducation à l’hygiène ne constituent pas une matière distincte et soient, dans le même temps, insuffisamment abordées dans le cadre d’autres matières ; • l’insuffisance de la supervision et du suivi, au sein des écoles, des activités d’hygiène et d’assainissement.

En Egypte, durant les deux premières années des clubs d’été consacrés à l’éducation sanitaire, tenus dans le cadre d’un projet action-recherche, les chercheurs ont constaté que les enseignants contribuaient peu à l’hygiène et à l’assainissement des écoles pour, notamment, les raisons suivantes :

• le fait qu’ils étaient peu ou mal informés sur la santé, l’assainissement de l’environnement ;

• le fait qu’ils n’étaient pas au courant des méthodes innovantes de communication ;
• le fait qu’ils manquaient d’outils et de matériel audio-visuel de référence ;

• le fait qu’ils n’étaient ni supervisés ni suivis.serait annulé faute d’autorisation.

Depuis le matin de ce lundi 10 juin 2019, comme durant toute la semaine, toutes les rues de Goma étaient en ébullition pour attendre Moise Katumbi. les militants des partis d’Ensemble et ceux de Lamuka l’ont pourtant faisaient pourtant leur pieds de grue avec les calicots et banderoles sur lesquels sont écrits les messages de bienvenue adressés à Moïse Katumbi.

Moise Katumbi doit ou devrait atterir à Goma dans le cadre du programme « Safari » de sa tournée en province pour remercier la population de son soutien pendant son exil. Des hommes sont mobilisés au stade Afia pour attendre le message du chairman dont la venue, une fois de plus, pourrait être annulée à Goma.

Patrick BASSHAM BASHONGA