Biographie de Poteau Kambale

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Kambale Katsuva Poteau est un technologue anesthésiste-réanimateur congolais, né le 13 avril 1977 à Muthambi-Burundi, en province du Nord-Kivu, à l’Est de la République Démocratique du Congo.

Humanitaire et enseignant d’université, il est également l’un des fondateurs de la STARDC(Société des Téchniciens Anesthésiste-réanimateurs de la RDC), une structure qui prône depuis plusieurs années, la place du téchnologue Anesthésiste-réanimateur dans les équipes médicales multidisciplinaires, à travers la RDC.

Poteau Kambale est marié et père de quatre enfants et reside actuellement en ville de Goma.

Naissance et Origine de son nom “Poteau”

On ne peut parler de la vie de Poteau Kambale sans revenir sur les circonstances particulières de sa naissance, revélées par ses parents. Ce sont ces circonstances qui sont d’ailleurs à l’origine de son nom de “Poteau” ( pilier=NGUSU dans sa langue maternelle).

En effet, Poteau Kambale est troisième dans une famille de neuf enfants dont cinq filles et quatre garçons.
Il naquit dans la matinée du 13 avril 1977, après cinq ans sans que sa mère ne conçoive et deux mois seulement après le décès de son grand-père.
Sa maman KAVUGHO MUSUKALI Jonesi, lui donne alors le nom de “MUKIRANIA” qui veut dire “consolateur”. Son père MUHINDO MAGHERIA Marko, quant à lui, le nomme “NGUSU” (Pilier ou Poteau en français),non seulement suite aux circonstances particulières de sa naissance mais également car il est son fils ainé.
Il voudrait signifier que son fils doit être fort, débout comme un poteau, capable de supporter les lourds fardeaux de la famille, sans se briser”.

Enfance

Kambale Katsuva Poteau passe une grande partie de son enfance dans le village de “LUBHERE LUOTU” aux côtés de sa tante maternelle.

Il n’a que sept ans lorsque,ses parents décident expressement de se séparer avec lui et de l’expédier dans ledit village pour ses études primaires.
D’après son père, en envoyant son fils au village,il voudrait lui apprendre à éviter le gain facile et à compter plus sur ses propres efforts pour surmonter les difficultés qu’il pourrait rencontrées dans la vie.

Le temps passé au village constitue l’un des moments les plus difficiles et les plus instructifs de l’enfance de Poteau.
Celui-ci ne s’adapte pas aux conditions de vie très difficiles du village.
Il raconte avoir été plusieurs fois victimes de piqures(ou morsures) des poux, des chiques, des escargots et de plusieurs insectes…il a même la sensation d’être abandonné par ses parents.

Ce n’est que plus tard en grandissant qu’il se rendra compte que cette expérience lui aura été d’une importance très capitale. Il ne cessera jamais de benir ses parents pour cette grande formation lui transmise, en l’envoyant au village.
“cette expérience m’ a aidé à développer le sens de fouiller au fond de moi-même pour trouver des solutions à mes problèmes”. a toujours rappelé Kambale Katsuva Poteau.

Jeunesse et parcours scolaire

En 1987, alors qu’il réside encore chez sa tante au village, Kambale poteau est inscrit à l’EP Kasitu pour ses études primaires qu’il achèvera six ans plus tard,soit en 1992.

Animé d’un esprit d’entrepreneuriat et d’indépendance financière, à l’âge de 10 ans, il ouvre un salon de coiffure dans son village. Son savoir faire à bas-âge fait de lui une star du coin et lui permet de gagner un peu de sous pour subvenir à ses besoins.

En 1993, Kambale Poteau s’inscrit à l’Institut Mont Lubwe pour les études secondaires. il va y passer quatre ans avant de s’inscrire à l’Institut des Téchniques Médicale d’OICHA où il finira ses études secondaires en sciences infirmières, avec obtention d’un diplôme d’infirmier polyvalent(A2) . Nous sommes en 1999.

Au cours de la même année, suite à ses compétences, Poteau est embauché à l’Hopital générale de d’OICHA comme infirmier traitant dans le service de soins intensifs.
Il y preste pendant deux ans (1999-2001) avant d’être nommé titulaire du centre de santé KUKUTAMA(30Km du chef lieu du Teritoire de Beni, en commune rurale de Oicha),un milieu très réculé et où la population vit dans une grande précarité et un climat d’insécurité dû à la présence des plusieurs groupes armés. Il n’a que 21 ans à l’époque.

Il reste à KUKUKAMA pendant trois ans et se retrouve unique jeune parmi les vieux, avec des grandes responsabilités à assumer.

En collaboration avec les chefs coutumiers de ce milieu, Il organise la population du coin et réalise plusieurs projets de developpement en faveur de cette dernière, tels que; la construction des camps des réfugiés, la construction d’un centre de santé, l’ouverture des routes de dessertes agricoles, etc.

En même temps,toujours à KUKUTAMA, il bénéficie de plusieurs formations en soins de santé primaire.

Après une belle expérience à KUKUTAMA, en 2004, Poteau est rappelé dans la zone de santé d’OICHA, où il travailler jusqu’en 2005.

Technologue Anesthésiste réanimateur

En 2005, dans le soucis d’approfondir ses connaissances dans la prise en charge des malades en état critique,ou les malades pouvant subir une intervention chirurgicale, Kambale Katsuva Poteau prend l’inscription à l’Institut Supérieur des Téchniques Médicales de Butembo (au Nord-Kivu), en Anesthésie Réanimation.
Il y finit sa formation trois ans plus tard,avec distinction, et est directement sollicité à l’hopital général de Kaina. Là, suité à l’insécurité, il ne travaillera qu’une seule année avant d’être appelé à Goma en 2009, pour prester à l’hopital tertiaire Heal Africa.

Poteau Kambale en pleine opération d’un bébé,manipulant les appareils d’Anesthésie et réanimation

Cet hopital, lui offre plusieurs opportunités de formation et lui ouvre les portes pour la suite des études universitaires en vue d’approfondir ses compétences en Anésthésie et Réanimation, domaine qui l’a toujours passionné.

De 2013 à 2016, Poteau Kambale bénéficie des bourses pour la licence ou Maitrise (Bac+5) en anesthésie réanimation à L’ISTM Kinshasa, puis Agrégation pour deux ans à l’UNIKIN (étude poste universitaire pour des
compétences en enseignement secondaire du degré supérieure en Sciences medicales).

En 2016, il découvre 22 provinces sur les 26 que compte la République Démocratique du Congo, suite notamment aux multiples missions Humanitaires qu’il effectue, dans le domaine de la chirurgie des enfants. Ceci après que l’hopital HEAL AFRICA l’enrole dans l’équipe de chirurgie Mobile comme “manageur et anesthésiste-réanimateur”.

À la fin de ses études, Poteau Kambale revient à Goma et y exerce, jusqu’à ce jour, avec passion, sa carrière de téchnologue anésthésiste réanimateur. Il s’investit dans l’amélioration des soins anésthésiques en pédiatrie ainsi que dans la formation de ses collègues ou des paramédicaux.

En même temps, grâce à ses études post-universitaire d’agrégations,il donne également cours dans certaines institutions supérieurs de la place, telles que ISTM/Goma ou ISETM/Virunga.

Fondateur de la STARDC

Après ses differents voyages à l’intérieur comme à l’exterieur du pays, Poteau Kambale est inquiet de constater que la profession d’anesthésite réanimateur est considéré, par erreur, comme un surnuméraire dans le domaine médical.

C’est ainsi qu’en 2015, il contacte ses ainés dans le domaine, et en 2016 ils créent ensemble la SOCIETE DES TECHNOLOGISTES EN ANESTHESIE REANIMATION DE LA REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO ( STAR-DC ).
L’Asbl se fixe pour objectif de montrer à la face du monde qu’un téchnologue en Anesthésie et réanimation est une personne maîtresse dans la réussite d’une opération chirurgicale.

Plus le temps passe, plus l’Asbl progresse et enregistre des succès en succès.

Elle facilite régulièrement des séances des formations, de capacitation de ses membres et contribue valablément à la baisse de mortalité periopératoire,tout en défendant les droits de ses membres.

La plus recente des formations qu’elle a facilité à ses membres, c’est celle ténue à Goma au mois d’avril dernier; ayant portée sur la prise en charge des malades de la covid-19 en situation critique.

Actuellement cette société regroupe en son sein tous les anesthésistes réanimateurs non médecin de la RDCongo.

Au sein de STAR-DC,Poteau Kambale, occupe actuellement la fonction de Conseillé national chargé de la supervision, la réorganisation et redynamisation de la corporation.

Vie privée et oeuvres scientifiques

Poteau Kambale Katsuva est marié et père de quatre enfants dont une fille et trois garçons.
Avec son épouse MWAMINI MUHAVIRWA,qu’il a marié depuis 2004, ils vivent en harmonie et en parfaite collaboration. Malgré ses multiples sollicitations au travail,il trouve toujours du temps pour sa famille et fait de son mieux pour être un meilleur père pour ses enfants et un meilleur mari pour sa femme.

Par ailleurs, Poteau Kambale profite de ses temps libres pour l’écriture et la publication des ouvrages qui cadrent avec son domaine, l’Anesthésie et la réanimation. Il est auteur ou co-auteur des ouvrages tels que: Expérience des Anesthésistes Réanimateurs face a la perturbation des sommeils des patients en service de Réanimation (à retrouver sur le site www.healafricardc.org) ; Ignorance des gestes de premiers secours pour sauver une vie (à rétrouver sur www.sarmumali.org); Management pour une chirurgie sécurisée (sur www.cosecsa.org)

Conclusion

Kambale Katsuva Poteau, voudrait à travers son expérience, faire comprendre aux jeunes générations que “la réalisation d’une œuvre est moins conditionnée par les moyens financiers mais plus par la détermination et le courage en supprimant les notions de temps et de l’espace.”

“Notre expérience nous a prouvé qu’il est vrais que notre vie est le reflet de ce que nous pensons de nous-même. La nature nous a surpris positivement car dans la plus part de nos réalisation à tous les plans, la solution nous tombent souvent du coté moins attendu…Ceci a développé en nous la simplicité et l’objectivité.” dixit Kambale Katsuva Poteau.

“Notre expérience nous a prouvé qu’il est vrais que notre vie est le reflet de ce que nous pensons de nous-même. La nature nous a surpris positivement car dans la plus part de nos réalisation à tous les plans, la solution nous tombent souvent du coté moins attendu…Ceci a développé en nous la simplicité et l’objectivité.” dixit Kambale Katsuva Poteau.

Emmanuel BARHEBWA

Notre hebdomadaire imprimé