Campagne #IBelong : L’IDE sensibilise la population de Bukavu sur la lutte contre l’apatridie

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

L’Agence des Nations Unies pour les Refugiés (HCR) poursuit avec la campagne #IBelong (#J’appartiens) à travers l’un de ses partenaires dans le projet, Initiative pour le Développement Endogène (IDE). Ce vendredi 15 novembre 2019, c’est la population de Bukavu et ses environs qui a été sensibilisée au stade Nfunu sur la situation d’apatridie qui continue à semer désolation dans nos communautés.

C’est par la danse, le chant et le théâtre que l’IDE a décidé de contribuer à la campagne #IBelong (#J’appartiens) initié par le HCR. Réunies au stade Nfunu à Bukavu le vendredi 15 novembre 2019, plus de cinq cents personnes entre autres des adultes, des jeunes et des enfants ont suivi avec attention la pièce de théâtre « J’ai droit à une nationalité, mon identité » présentée par les acteurs de l’IDE. La pièce démontre deux apatrides qui, après avoir souffert à la recherche de leurs patries, rencontre enfin un agent du HCR qui les oriente et leur offre de l’espoir en leur expliquant la procédure à suivre pour quitter du statut d’apatride. En effet, la pièce montre comment on peut tomber dans l’apatridie et lance un appel à tous ceux qui se retrouvent dans la même situation d’apatridie ou qui connaissent ceux affectés par ce problème à pouvoir se confier à l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ou à ses partenaires, en vue de pouvoir être éclaircis d’éventuelles procédures à suivre dans cette situation.

Pour Maitre Kalabula, assistant de terrain à la Commission Nationale des Réfugiés (CNR/Bukavu) facilitateur de l’événement à Bukavu, le message dans la pièce tombe est bien lancé. « L’apatridie c’est un danger et il doit être éradiqué » a-t-il martelé. Il invite tous les humanitaires à élargir le message dans tous les coins des provinces du Nord et du Sud-Kivu.

Nelson Mantama, directeur Exécutif de l’IDE est aussi satisfait de la descente effectuée à Bukavu avec une population qui était surtout attentive au message lui adressé. Il invite aussi tous ceux qui sont affectés par ces problèmes à prendre conscience et chercher les instances compétentes à les accompagner pour revenir sur leurs droits. A la population de Bukavu, il ne manque pas de laisser un message important pour surmonter ce défi d’apatridie.  « Nous avons commencé par d’autres provinces et là nous sommes à Bukavu et ensuite on ira en Ituri. Le seul message est que la population de Bukavu doit savoir que pour bien se développer dans la vie, il faut qu’on soit identifié et notre identité est créée dès la naissance. Qui que l’on soit, tachons toujours à demander l’acte de naissance pour nos enfants dès leurs naissances. J’invite donc  la population de Bukavu présente ici à se diriger maintenant dans les bureaux du HCR  et ses partenaires pour que d’ici 2024 nous ayons déjà atteint tous ces objectifs »

La campagne #IBelong (#J’appartiens) a été initiée en 2014 par le HCR  dans le but de mettre fin à l’apatridie d’ici 2024 en réglant les situations actuelles d’apatridie, en prévenant l’émergence de nouveaux cas et en identifiant et en protégeant mieux les populations apatrides. Depuis 2018, l’IDE est partenaire au HCR dans ce projet.

Patrick BASSHAM