Masisi: la route Sake-Mushaki coupée en raison des fortes pluies diluviennes

Email
WhatsApp
Facebook
Twitter
LinkedIn

Une délégation composée de l’administrateur du territoire de Masisi, du directeur provincial de l’Office de route et du Directeur général de la société PREMIDIS construction s’est rendue, lundi 1er mai 2023 dans le territoire de Masisi pour s’imprégner de la situation et faire un état de lieu de la route Sake-Mushaki, coupée en deux depuis vendredi dernier au niveau du point kilométrique (PK) 10, après des pluies diluviennes.

Aussitôt sur terrain, l’autorité territoriale a échangé avec les usagers de ce tronçon et les a promis de faire rapport à sa hiérarchie après qu’il a constaté des dangers que présente cette partie de la route. Le colonel Tshinabu Kenge Christophe que évoque la nécessité d’une intervention urgente de ce tronçon indique avoir constaté d’autres bourbiers sur la chaussée

“Le trafic est bloqué sur l’axe Goma-sake-mushaki-masisi parce qu’il y a eu la route qui vient de s’effondrer, et puis, il y a plusieurs bourbiers. Il a fallu que je vienne avec les techniciens, le DP de l’Office de route, le DG de PREMIDIS construction, pour venir s’imprégner et puis, faire un état de lieu, en vue de faire le rapport à la haute hiérarchie” a-t-il souligné à Dreamcongo.com

Le directeur provincial de l’Office de route au Nord-Kivu, a quant à lui souligner qu’outre les eaux des pluies diluviennes, le fait d’exercer des activités champêtres le long de la route est l’une des causes majeures, qui ont facilité l’effondrement de ce tronçon routier d’intérêt général.

L’ingénieur papy Menga rassure cependant les usagers de la route sake-kashebere que le rapport sera canaliser au gouverneur militaire du Nord-Kivu afin que les travaux y soient lancés dans un délai record. Il en appelle à la prise de conscience de tout et chacun pour la protection de cette seule voie d’approvisionnement de la ville de Goma ces jours-ci.

“Dans un premier temps, nous allons nous consulter en synergie avec le ministre pour voir comment d’abord, élargir un peu la route du côté gauche, pour voir si les véhicules vont passer d’ici deux ou trois semaines, en attendant des solutions définitives” a-t-il laissé entendre

La société PREMIDIS construction, attributaire de la route sake-kashebere rassure au même moment que dix (10) jours suffiront pour la réouverture de ce trafic, aussitôt que les travaux y soient lancés.

Il faut préciser que pour que le trafic sake-mushaki reprenne il faudra plusieurs des travaux dont ceux de dégagement, d’arrosement, remblayage et de déblaiyage.

Dreamcongo.com via KivuNyota

Lire aussi