Nord-Kivu : l’activiste Dufina Tabu appelle à bannir la xénophobie et le racisme pour bâtir un Congo nouveau

Email
WhatsApp
Facebook
Twitter
LinkedIn

L’activiste des droits humains Dufina Tabu, coordinateur de l’ASVOCO(Association des volontaires du Congo) a réuni ce mardi 21 mars 2023 à Goma la presse locale, en marge de la journée internationale de l’élimination de la discrimination raciale; pour exprimer son inquiétude face à ce qu’il qualifie de « démon de tribalisme et de l’ethnicisme qui jaillissent petit à petit dans notre région ».

Pour Dufina Tabu, sans la cohabitation pacifique entre les peuples, aucun développement n’est possible dans un pays. D’où son appel à une culture de tolérance et d’acceptation des uns et des autres.

« Je voulais échanger avec les journalistes puisque la situation actuelle nous pousse à montrer que la discrimination est à la base de tous les problèmes que traverse notre province… » a-t-il expliqué.

Et de poursuivre :

« L’exclusion que nous vivons actuellement les uns envers les autres, n’a pas commencé aujourd’hui. C’est un mouvement qui a débuté tout juste après l’indépendance de notre pays, lorsqu’on a chassé l’homme blanc. C’était le racisme. Aujourd’hui c’est l’ethnicisme qui se crée. On voit comment on est en train de chasser les ethnies. Et nous allons vers le tribalisme… Avec ça, je crois qu’on peut commencer à éduquer notre population afin de se retirer de ce mouvement d’exclusion. Il faut qu’on arrive à s’accepter mutuellement… » souligne le coordinateur de l’ASVOCO.

Rappelons que la journée internationale de l’élimination de la discrimination raciale dans le monde est célébrée depuis 1960. Instituée par l’Assemblée Générale des Nations-Unies, elle est une occasion de prêcher la cohabitation pacifique et de lutter contre toute forme de discrimination raciale dans le monde.

Esther Buingo