“Normalement Un chef coutumier ne doit pas faire la politique” (Grand chef KIBONGE SHIMA sur l’affaire coutumière à Nyiragongo)

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

L’association des chefs coutumiers du Congo, a tenu un point de presse ce mercredi 21 octobre 2020 dans la salle de l’hôtel ishango à Goma . Dans la foulé des orateurs, le représentant de cet Asbl Majesté Kibonge Shima grand chef coutumier du grand Kasaï a éclairé l’opinion sur les causes des conflits dans différentes coutumes en province du Nord – Kivu.
Pour lui, les conflits coutumiers ne doivent pas être gérés par des politiciens. Cela diminue, indique-t-il, le pouvoir et la confiance de la population avec la coutume.
Poursuivant son allocution le chef coutumier du grand Kasaï dit que l’État doit reconnaitre le pouvoir des chefs coutumiers conformément à la loi et non plus par des nominations qui se font voir dans plusieurs coutumes, chose qui affaiblit, selon lui, le pouvoir des chefs dans leurs entités.

Le dossier de Nyiragongo qui fait couler l’encre et salive n’a pas laissé anodin le grand chef Kibonge Shima. Comme coutumier, il demande aux quatre protagonistes “de se transporter à la coline sacrée et mettre de côté la procédure juridico – politique et documentaire pour une solution qui fera que les ancêtres acceptent la personne éligible par la coutume”.

Notons qu’une grande réunion des chefs coutumier est prévu ce vendredi 23 octobre à Goma , et celle prévue pour l’espace Est sera tenue dans la ville commerciale de Butembo avec tous les chefs coutumiers de l’Est de la RDC pour accompagner, soulignent les organisateurs, le chef de l’État Félix tshisekedi “qui a soucis d’en finir avec les guéguerres des chefs coutumiers dans cette partie du territoire national”.

Ricardo olenga

Notre hebdomadaire imprimé