Une Pâques sous Corona Virus: Mgr Willy invite au renouvellement intérieur

Privé de fidèle, presque seul, c’est depuis la chapelle de l’évêché de Goma que Mgr Willy Ngumbi célébrera la messe de Pâques, le moment le plus important dans la tradition chrétienne qui rappelle la résurrection du Christ.  Depuis le début du Triduum pascal, un effectif de seulement une dizaine de personnes pouvait être compté entre autres quatre prêtres et six religieuses, les fidèles pouvant suivre la messe sur Radio Maria depuis le Jeudi saint et à la télévision RTNC/Nord-Kivu le dimanche. Confinement obligé, l’évêque de Goma a tenu à respecter les mesures prises par les autorités pour stopper la pandémie du Corona Virus. 

Dimanche 12 avril 2020, jour de Pâques, l’évêque de Goma, son Excellence Mgr Willy Ngumbi célèbre la messe de la Résurrection en direct de l’évêché de Goma. Seulement quelques prêtres l’accompagnent, l’abbé Innocent Mukambilwa, directeur du CDPCL, l’abbé Adeodatus, directeur de la Radio Maria, l’abbé Célestin MUHINDO, son secrétaire particulier  et l’abbé Eugène.

La congrégation des Sœurs Filles de Marie   s’occupe de la liturgie de la Parole et de tous les chants. Une belle chorale qui permet aux chrétiens qui suivent la messe de la Radio Maria de bien prier à travers leurs voix mélodieuses.  Depuis le jeudi, Mgr Willy Ngumbi centre son message sur la joie qu’inspire la Pâques et la grâce de conversion qu’elle procure. Il ne manque pas de centrer ses homélies sur l’enjeu du moment, la lutte contre la pandémie du Corona Virus. Il y revient d’ailleurs de plus en plus pendant la messe de Pâques.

Au cours de son homélie, l’évêque invite les fidèles à chanter alleluia, pour ‘’louer le Seigneur’’ et lui dire ‘’merci’’ pour sa résurrection.  « Nous devons rendre grâce aujourd’hui à cause de la résurrection de Jésus parce que Dieu nous a montré qu’il est le puissant, qu’il est le vainqueur, et que lui c’est le créateur du monde, celui qui est l’origine et la fin de tout ce qui existe, c’est lui l’Alpha et l’Omega. Alors nous devons aujourd’hui rester dans cette joie de Pâques, la joie de la résurrection du Christ »

Pâques, une invitation au renouvellement intérieur

Pour Mgr Willy Ngumbi, la fête de Pâques est une occasion en or pour les chrétiens à se recréer, à  quitter l’ombre et entrer dans la lumière. « Nous avons suivi dans l’évangile de saint Jean, 20, 1-9, on nous dit que ça s’est passé le premier jour de la semaine, de bon matin. Nous sommes dans un nouveau commencement. Une nouvelle semaine commence, une nouvelle journée ; c’est à ce moment-là que nous avons reçu le message de la Pâques, que le Christ est vivant, qu’il est sorti du tombeau à travers le message de Marie Madeleine.

C’est pour nous dire qu’avec Pâques nous commençons une nouvelle vie. Nous devons accepter d’être renouvelé, d’être recréé, d’être refait de l’intérieur. Et là c’est une invitation à chacun d’entre nous :  Accepter d’être un homme nouveau, une femme nouvelle, une femme recréée, en Jésus-Christ, par Jésus Christ, comme l’a invité Saint-Paul, à quitter nos vieux vêtements,

‘’Continuons à vivre dans le confinement, à respecter les mesures d’hygiène’’

qui empêche aujourd’hui les messes à être célébrées normalement.  Il reste confiant que ce danger soit promptement écarté. « Nous célébrons aujourd’hui la Pâques du Seigneur. Nous sommes dans la joie de Pâques mais c’est sûr que nous allons retrouver encore la crise du Corona Virus dans nos vies, dans nos quartiers, dans nos maisons, dans nos familles, et cela jusque quand nos gouvernants, nos autorités, le Chef de l’Etat, le gouvernement de notre pays nous dira ‘’nous pensons que cette pandémie est passée, ce n’est plus qu’une affaire du passé, nous pouvons maintenant commencer une vie normale comme nous avons toujours l’habitude de faire, que les chrétiens peuvent se réunir, à 100, à 200, à 1000 pour célébrer la joie de Pâques ». Malgré la célébration de la Pâques, Mgr Willy Ngumi invite les fidèles au respect des mesures préventives pour lutter contre la pandémie de la maladie à corona virus.

« Frères et sœurs, continuons à vivre dans le confinement, à respecter les mesures d’hygiène, les mesures de protection mutuelle. Soyons tous sensibles à nous protéger nous-mêmes et à protéger nos voisins. Continuons à appliquer strictement les mesures d’hygiène que le gouvernement nous a données, de nous laver chaque fois les mains avec du savon. Si vous ne pouvez pas avoir du savon, vous pouvez toujours utiliser le gel désinfectant, respecter la distance entre nous lorsque nous nous rencontrons, éviter de nous saluer en nous serrant la main, pas d’accolades, pas d’embrassade, pas de bisou, tout ce que vous faites qui vous rapproche de très près. Nous devons éviter ce contact rapproché les uns avec les autres. C’est parmi les mesures que notre gouvernement nous a données. Si vous pouvez acheter les masques, achetez-les et utilisez-les  lorsque vous sortez de chez vous. De préférence, éviter de sortir pour n’importe quel motif. Ne sortez que quand vous avez une raison importante, indispensable pour sortir. Et si jamais, dans nos maisons, dans nos familles, quelqu’un commence à montrer des signes qu’il est malade, accourons vite et amenons-le à l’hôpital, chez les infirmiers, chez le personnel soignant pour que, eux qui ont le moyen, la technique pour savoir dépister, détectent si la personne a la maladie à corona virus ou pas. » Mgr Willy Ngumbi attire l’attention sur la dangerosité de cette maladie qui est déjà  présente chez nous.  « On ne peut plus s’imaginer le corona virus comme une maladie lointaine, de la Chine, de l’Europe, de l’Italie, de France, d’Espagne, Etats Unis, non. Corona Virus, c’est une maladie qui est déjà au Congo avec plus de 200 cas repérés, et plus de 20 décès comme on l’entend. »

Y a-t-il des prêtres du diocèse de Goma à l’étranger atteints du Corona Virus ?

A cette question, l’évêque de Goma ne se plaint pas. Il rend encore une fois grâce à Dieu. Aucun prêtre du diocèse de Goma à l’étranger pour raison d’étude, de stage ou de service sacerdotal n’a été atteint du COVID-19. Il demande à tous les chrétiens de son diocèse et particulièrement à toutes les familles de rester confiants. Pour lui, c’est grâce à leurs disciplines que ces hommes au service de Dieu demeurent sains, un exemple qu’il convie une fois de plus à suivre.

Malgré le COVID-19, une Pâques réussie grâce à l’apport de plus d’un.

Mgr Willy Ngumbi clôture la célébration de la Résurrection du Christ en lançant des messages des vœux. En prélude, il pense aux évêques honoraires dont Mgr Théophile Kaboy et Faustin Ngabu et puis tous les prêtres et sœurs dans le doyenné de Goma et d’autres doyennés du diocèse de Goma et tous ceux à l’extérieur du diocèse. Il souhaite bonne fête de Pâques aux séminaristes, novices et postulants dans les maisons de formation et de retraite, les souffrants, les jeunes désœuvrés et désorientés par manque d’emploi, les enfants à la  maison n’étudiant pas actuellement à cause de la pandémie du COVID-19.  Mgr Willy Ngumbi souhaite aussi heureuse Pâques aux autorités  provinciales du Nord-Kivu, au gouverneur de la province du Nord-Kivu, au président de l’Assemblée provinciale, aux généraux de l’Armée et de la Police, à toutes les autres confessions religieuses.

Mgr Willy Ngumbi remercie l’équipe ayant contribué à la réalisation de la messe à savoir la RTNC, la Radio Maria, l’Abbé Célestin Muhindo et tous les prêtres ayant célébré avec lui la messe, la congrégation des Sœurs Fille de Marie, l’Economat général du Diocèse de Goma.

Patrick BASSHAM

Notre hebdomadaire imprimé