Vital Kamerhe: la liberté provisoire une fois de plus rejetée

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

La cour de cassation vient de trancher ce mercredi 5 juillet 2020 la requête en appel de Vital Kamerhe.

Le président national de l’UNC et directeur de cabinet de Félix Tshisekedi condamné dans le cadre du procès des 100 jours devra rester en prison et purger sa peine

Notre hebdomadaire imprimé