Discours à la nation: Pour Sankara Bin Khartoum,militant de la LUCHA/Goma, le président a raté la plaque par rapport aux attentes du peuple

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le discours du chef de l’Etat du 06 decembre dernier continue à faire debat au sein de l’opinion congolaise tant au niveau national qu’international. Si pour certains, c’est un discours qui a repondu aux attentes de la population, pour les autres c’est tout à fait le contraire. Pour Monsieur Sankara Bin Khartoum,militant de la LUCHA/Goma, se confiant à Kivu Nyota ce mercredi 9 decembre, le président a raté la plaque par rapport aux attentes du peuple.

Il est vrai que le président s’est s’exprimé, mais qu’est – ce qui a changé dans l’actif du peuple congolais ? S’interroge-t-il, si le peuple continu a souffrire, le peuple congolais continue à être massacré à Béni, la population de Goma est tué à Ndosho et katoyi, qu’a apporté ce discours du chef de L’Etat?

Pour Sankara Bin Khartoum militant pro démocratie du mouvement citoyen Lucha, “les simples dires du président de la République sont des jeux politiques et de positionnements “
Jusqu’à présent, ajoute-t-il, le peuple continu a croupire dans la souffrance , le discours du chef de l’État s’ajoute sur tant d’autre promesse faite lors de la campagne électorale et après , mais non réalisées.”

Plus loin ce militant de la Lucha , pense que le président a raté la plaque avec son discours du 06 décembre dernier par apport aux attentes de la population congolaise , compte tenu de la situation politique actuelle et les engins du pays .

Rappelons que dans son speesh à la nation le chef de l’État a annoncé la fin de la coalition entre sa plateforme politique “Cap pour le changement” et le “Front Commun pour le Congo”, celle de son prédecesseur a la tête de la RDC, le senateur à vis Joseph Kabila. Il a également annoncé la nommination d’un informateur dont le rôle sera l’identification d’une nouvelle majorité parlementaire. Ce discours s’est tenu à l’issue des consultations nationales initiées par le chef de L’Etat après une serie des tensions observées au sein de ladite coalition.

Ricardo Olenga.