Goma : Ebola déstabilise le travail du fonds social de la RDC à l’est

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Le Fonds Social n’est pas épargné de la maladie à virus Ebola qui perturbe les activités des personnes physiques et morales. Depuis son apparition à Mangina dans la partie Nord de la Province du Nord-Kivu le 1er aout 2019, la maladie a fait plus de 2000 vicitimes.

Dans un point de presse tenu ce dimanche 10 novembre 2019, en provenance de Kinshasa, Ruphin BO ELONGO, n°1 du Fonds Social dénonce les dégâts que cette maladie ne cesse de causer

Au cours de la mise en œuvre tranquille des projets du Fonds social à l’Est de la RDC, Ebola est venu se mettre dans le contexte, ce qui a freiné un tout petit peu les allures dans la mise en œuvre des projets.

Ruphin ELONGO félicite par ailleurs les agents de la riposte qui ont essayé de maitriser Ebola, ce qui a permis à son organisation de continuer avec la réalisation de quelques projets, cela avec moins de crainte et peu des difficultés.

Ebola n’a pas été la seule difficulté qu’a connue le fonds social durant l’année 2019 qui tend à sa fin

Selon Ruphin BO ELONGO n®1 du fonds social de la RDC, les partenaires de mise en œuvre étaient parmi les difficultés, il sera question d’évaluer tout ce qui a été lancé et qui l’a réalisé jusqu’au terme de façon efficace et qui va continuer à accompagner le fonds social car la banque mondiale l’a dotée d’un financement additionnel.

Les problèmes de l’accès physique et sécuritaire n’ont pas été oubliés par le n®1 du fonds social de la RDC ce qui se trouve dans presque tous les territoires du pays.

 Le directeur général du fonds social Ruphin BO ELONGO, promet mettre fin aux contrats avec les partenaires de mises en œuvre des projets qui n’ont pas été en mesure de bien réaliser les activités du fonds social.

 Il veut que son organisation travaille avec les partenaires les plus performants car l’organisation vise le bien de la population et moins performants seront mis dans la liste noire et ne pourront plus travailler avec le fonds social.

Il appelle par ailleurs la population à bien gérer et de s’approprier les différents projets que réalisent le fonds social de la RDC et cela sur toute l’étendue du territoire national.

Pour lui, tous les projets que son organisation effectue au pays proviennent de la population et le fonds social vient en appui à ces initiatives de la population.                                                                                                                           Guellord RISASI