Kivu Nyota Presse

0 4 minutes 3 ans

Réunis au stade Afia de Goma samedi 29 fevrier 2020, plusieurs membres des associations environnementales du Nord-kivu et les populations vivant aux alentours du Parc National de Virunga viennent de rappeler,une fois de plus, au Gouvernement congolais leur desaccord face à l’exploitation du pétrole dans les parcs nationaux de Virunga et Salonga à l’Est de la Rdc.


C’était au cours d’une manifestation publique organisée par l’ONG VAM Asbl et ses partenaires. L’activité a connu la participation de plusieurs couches de la population gomatracienne ainsi que de plusieurs chaines de médias pour faire entendre toutes les doléances.
La plupart des interventions faites au cours de la manifestation se sont inscrites dans le cadre de demontrer les principaux dangers liés à cette exploitation,aussi bien sur l’environnement que sur la vie des populations vivant aux alentours de ces parcs.


 « La grande question que je me pose est de savoir ce que deviendront nos compatriotes qui vivent au dépend de ressources de ces parcs si le pétrole y est exploité.d’où proviendront des précieux poissons du lac Edouard? » s’nquiète Jacinthe MAARIFA,un étudiant de la place dans sa déclaration au cours de cette manifestation. Il exhorte ainsi le gouvernement congolais à préserver cette aire protégée et toutes les autres aires victimes des convoitises similaires en annulant toutes les ordonnances déjà signées pour y autoriser l’exploitation pétrolière.


À la voix de cet étudiant, se sont ajoutées plusieurs déclarations des membres d’associations environnementales s’incrivant dans la même logique.  » Notre pays dispose de plusieurs ressources…Qu’ils nous laissent notre parc en paix »_  a déclaré à son tour Mme Espérance CIDOROMI, une des participantes, soutenus par ses pairs brandissant des banderoles sur lesquelles sont marquées leurs requêtes.

L’activité a été clôturée par le mot du Dr.Éphrem BWISHE,coordinateur de l’ONG VAM ASBL,principal organisateur de l’activité, qui a rassuré qu’ils poursuivront avec des similaires activités jusqu’à ce que soient annulées tous les contrats visant l’exploitation du pétrole dans le parc de Virunga et Salonga et dans toutes les aires protégées de la RDC.

À l’issue de la manifestation un mémorandum contenant toutes les recommandations formulées en cette activité, a été redigé pour être envoyé au ministère de l’environnement et à celui des hydrocarbures, ont rassuré les organisateurs de cette activité.

L’exploitation pétrolière, bien que génératrice des revenus pour nombreux pays, reste considérée par plusieurs activistes de l’environnement comme une véritable menace de l’écosystème et un des facteurs important de destruction de l’environnement. D’où, plaident-ils, les pays devraient privilégier les énergies renouvelables pour éviter des pires dégâts dans l’avenir liés au phénomène de réchauffement climatique dont les indices sont perceptibles aujourd’hui.


Gloire MALTHUS

Laisser un commentaire