Me Gracias Kibanja sur les conflits tribaux à KIWANJA: « c’est une question qui nous écœure en tant que jeunes leaders cohésifs »

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Les récents affrontements à Kiwanja entre jeunes des communautés Hutu et Nande ayant causé des pertes en vies humaines, n’ont pas laissé indifférentes certaines personnalités de la province du Nord-Kivu. Ce mercredi 28 octobre 2020, lors d’une interview avec Kivu Nyota, Gracias Kibanja, une jeune influente de la ville de Goma, a réagi sur cette question déplorant les faits que les jeunes se laissent manipuler par les politiciens.

Dans son adresse, Gracias Kibanja s’est dit consternée d’avoir appris ces nouvelles dramatiques dans une période où la province du Nord-Kivu est en plein processus pour entériner la paix entre les communautés. Elle pense que cette question doit être prise au sérieux pour éviter le pire.

« Je suis entrain de suivre de près c’est qui se passe à KIWANJA et nous avons même appris qu’il y a eu encore d’autres tueries là-bas et donc c’est une question qui nous écœure en tant que jeunes leaders cohésifs, et donc cela doit susciter l’attention de tous… nous sommes en plein processuce pour entériner la paix dans notre province du NORD KIVU et donc cette accalmie qui a été acquise ne doit pas être boycottée par certaines personnes, surtout pas par les jeunes parce que nous les jeunes nous devons avoir un caractère cohésif et éviter les manipulations politiques » a-t-elle déclaré.

J’appelle donc toute la jeunesse de KIWANJA, toute la jeunesse du NORD KIVU, poursuit Maître Gracias, «de se consolider pour éviter le pire au niveau de KIWANJA parce qu’aujourd’hui nous sommes en train de vivre des tueries de deux ou trois personnes mais si nous restons calmes par rapport à cela, ça pourrait dégénérer dans les jours avenirs ».

Elle a par ailleurs invité les autorités tant provinciales que nationales à pouvoir vraiment s’enquérir de la situation, louant le fait qu’elles se soient rendues sur le lieu le dimanche. «Il est grand temps que les recommandations qui ont été données dans cette assise puissent vraiment être mises en œuvre et cela pour la cohésion et la paix dans la cité de Kiwanja et sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu » a martelé Gracias Kibanja.

Pour rappel, la cité de Kiwanja en territoire de Rutshuru a été le théâtre des affrontements entre les jeunes des communautés Hutu et Nande, les deux principales tribus de cette région. La base de leurs querelles, a-t-on appris via certaines sources sur place, serait l’intention des uns d’aller libérer leurs frères capturés en brousse accusant les autres comme étant des kidnappeurs. Jusqu’à ce jour plusieurs voix continuent à se lever pour inviter les deux communautés à une cohabitation pacifique.

Emmanuel BARHEBWA

Notre hebdomadaire imprimé