RDC-Communication sous Covid-19: les congolais réclament la réduction des coûts des appels téléphoniques et de forfaits internet

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

En cette période de la crise liée à la pandémie du Coronavirus, plusieurs congolais souhaiteraient que le gouvernement et les sociétés de télécommunications puissent revoir à la baisse les coûts des unités ainsi que des forfaits internet pour faciliter la communication permanente entre eux.
Ces congolais l’ont fait savoir lors d’un vox pop réalisé par Kivunyota Hebdo cette semaine; estimant qu’en cette période si délicate où les gens sont appelés à rester à la maison,la communication électronique demeure le principal moyen pouvant leur permettre de rester en contact avec l’exterieur. D’où la nécessité,selon eux, de la réduction du coût des unités(pour les appels et sms) et des forfaits internet.

Espoir NGALUKIYE,un jeune militant de la LUCHA( un des grands mouvements citoyens du pays),lui, assure que cette réduction du coût de la communication électronique, figure parmi les grandes révendications de son mouvement depuis plusieurs mois déjà.
D’après lui, toutes les promesses reçues de la part des autorités du pays et des responsables des societés de télécommunications,relatives à cette question, n’ont jamais été réalisées.
Ceux-ci,en effet, leur avait promis, souligne-t-il, qu’en début de l’année en cours, ils fixerons une nouvelle grille tarifaire adaptée aux conditions de vie des congolais. “Quatre mois plutard, rien n’a été fait”, regrette Espoir.

À lui de préciser “qu’en cette période de confinement, où la pauvrété de la population bas record, il est plus que temps pour ces sociétés de télécommunications ainsi que pour le gouvernement de la RDC, de prouver leur amour pour le peuple congolais en honorant leurs paroles.

À la révendication d’Espoir et de la LUCHA,son mouvement; s’ajoutent plusieurs autres réactions s’inscrivant dans la même logique.

Gauthier HESHIMA,un jeune de Goma; lui pense qu’à part la réduction des coûts,les sociétés de télécommunications devraient aussi songer à ameliorer la qualité de leurs services en cette période de confinement. Cela permettra aux gens, selon lui, “d’être informés de l’évolution de la pandémie dans le pays, de poursuivre leurs travaux du bureau à partir de leurs domiciles, ou encore de suivre les programmes des réunions, des conférences ou des messes, en ligne à partir de la maison”.

Une bonne et permanente connexion internet, ou des forfaits-appels à bas prix; nous permettront aussi, à part être en contact permanent avec nos proches, d’alerter à temps les services de la riposte, chaque fois qu’on sera en face d’un cas suspect”. souligne à son tour Alain NCHIKO, un autre qui s’est confié à nous.
.
Alain estime,par ailleurs que la réduction du coût des unités ou des forfaits internet, serait un grand soulagement pour le peuple congolais en cette période où il y a flambée des prix sur les marchés.
Nous souffrons actuellement,non seulement de l’angoisse dûe à cette pandémie et de son évolution dans le pays, mais aussi de la flambée des prix sur le marché… Reduire le coût de la communication,pourrait nous alleger le lourd fardeau que nous supportons difficilement durant cette période” declare-t-il.ça

Dans l’objectif d’obtenir des réponses en rapport avec toutes ces requêtes, Kivunyota Hebdo a tenté de rencontrer les responsables de la société de communication “Airtel”, un des réseaux les plus utilisés à l’Est de la RDC,mais sans succès. Le questionnaire qui a été transmis à cette société, demeure jusqu’à ce jour lettre-morte.

Alors qu’elle fait partie des besoins indispensables pour l’homme actuellement,la communication electronique en RDC, demeure un casse-tête pour une bonne partie des congolais. Parmi les multiples raisons d’inaccessibilité de tout congolais à la communication téléphonique, on note son coût élévé,inadapté aux conditions de vie de la population congolaise.

Emmanuel BARHEBWA

Notre hebdomadaire imprimé