Vendredi Saint : Mgr Willy Ngumbi invite les chrétiens à une attitude de recueillement jusque samedi, après la veillée pascale.

L’évêque de Goma, son Excellence Willy Ngumbi invite tous ses fidèles, les chrétiens de Goma et d’ailleurs à rester dans une attitude de silence et de recueillement jusque ce samedi après la célébration de la veillée pascale. C’est le message principal  au cours  de la célébration du Vendredi Saint qui, suite à la pandémie du Corona Virus, n’a accueilli que peu de personnes environ sept religieuses et quatre prêtres dont trois concélébrants, l’abbé Célestin Muhindo, l’abbé Adeodatus et l’abbé Innocent Mukambilwa.

Après la célébration de la Passion du Seigneur, toutes les croix  des églises sont couvertes ainsi que les statues de la Vierge Marie ou des saints, le tabernacle reste ouvert, parce que le Christ n’est pas dedans, rappelle Mgr Willy Ngumbi. « On reste dans une attitude de recueillement, de silence, de méditation, de jeûne, de prière, de pénitence et d’abstinence. Après la célébration de la veillée pascale où nous allons accueillir le message du Salut de l’humanité entière de la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ »

Mgr Willy Ngumbi pendant son homélie

Mgr Willy Ngumbi invite tous ‘’ses frères et sœurs’’ à rester dans cette attitude jusque ce samedi après la célébration de veillée pascale pour bénéficier de toutes les merveilles de Dieu. « Tout ce que le Seigneur a fait pour nous, malgré que nous sommes des êtres pécheurs, nous ne méritons pas tout l’amour que le Christ nous a témoigné jusqu’à mourir sur la croix. Nous continuons à méditer cela dans l’espérance et l’attente de la résurrection ».

Ce vendredi saint,Mgr Willy Ngumbi veut que toutes les familles qui, n’ayant pas eu l’opportunité de participer à une célébration du Vendredi saint, la célèbrent quand même, à leurs façons. « Que dans nos familles aussi (qui sont des églises), nous puissions couvrir toutes nos croix qui sont dans nos maisons, les statues de la Vierge Marie, d’un saint ou d’une sainte, qu’on puisse les couvrir jusque demain après la célébration de la veillée pascale » pour demeurer dans un silence, pas un silence de deuil mais un silence d’espérance.

Passion du Christ, message d’espérance pour ceux qui souffrent du Corona Virus

« Nous avons suivi la Passion de notre Seigneur et j’ai insisté sur la Parole de Pilate qui a dit aux Juifs ‘’voici l’homme, l’homme de douleur, l’homme qui souffre’’. A ce moment-là, Jésus porte toute notre souffrance, tous nos péchés, les péchés du monde, à travers son visage, un visage de douleur, ensanglanté, avec une couronne d’épine »

Pour l’évêque de Goma, le  message  du Vendredi saint est un signal d’espérance pour tous ceux qui souffrent, particulièrement ceux qui sont atteints de la maladie à corona virus. « Qu’ils sachent que Jésus  les porte avec lui, il sent cette douleur. Tous ceux qui en souffrent dans les hôpitaux, qui sont dans les maisons et ne peuvent aller se faire soigner, ceux dans la misère, le Christ les porte avec lui sur la croix pour leur salut »

Vénération de la croix

La croix de Jésus, symbole de notre salut

Le vendredi saint est le jour de crucifixion et mort de Jésus-Christ. Tous les chrétiens commémorent l’arrestation, le procès et la mort de Jésus sur la Croix. « C’est une grande célébration puisqu’au cœur de cette célébration, il y a la croix de Jésus qui est notre salut », explique Mgr Willy Ngumbi. « Tout chrétien sait qu’il a été sauvé par la Croix de Jésus. Cette célébration nous introduit dans le temps de l’Espérance, le temps d’Attente de la Résurrection du Christ »

L’office du Vendredi saint comporte le récit de la Passion et la vénération de la croix.

Notre hebdomadaire imprimé