Goma : L’asbl AMEAD veut réhabiliter le leadership féminin dans la famille vers un développement socio-économique durable.

L’association des Mamans Engagées pour l’Auto-prise en charge et le Développement (AMEAD/ASBL) a tenu ce dimanche 15 mars 2020, une conférence sur les droits de la femme dans la grande salle du Collège Mwanga. C’était sous le thème « Réhabiliter le leadership féminin dans la famille vers un développement socio-économique durable »

Selon Madame Joséphine KAHONGYA, présidente de cette structure,  l’objectif était d’amener les femmes à comprendre c’est quoi un leader, comment il doit se comporter dans la famille. Pour elle, la femme doit aussi être un leader mais pour y arriver, elle doit d’abord connaitre quels sont ses droits et ses devoirs en famille. L’AMEAD a voulu insister sur le rôle de la femme en société, comment elle doit s’engager  afin d’accéder à son développement tout en sachant comment revendiquer ses droits au mariage, au travail, à la vie, à l’éducation ou à sa dignité 

L’AMEAD a convié les femmes du Nord-Kivu à l’autonomisation intelligente. Selon Joséphine KAHONGYA, la femme est capable d’apporter un développement dans son environnement en travaillant et surtout en innovant dans son secteur de travail. « Nous avons voulu montré à la femme qu’elle peut commencer par le néant et devenir millionnaire ».

Présente à la cérémonie, la ministre provinciale du genre, madame Fatou Sheila Hassan a remercié le chef  de l’Etat, Félix Tshisekedi et le gouverneur de province, Carly Nzanzu KASIVITA pour leur implication dans la valorisation des droits de la femme. Elle a invité les femmes à profiter des enseignements donnés au cours de la conférence. Pour Madame Sheila, le leadership ne s’hérite pas mais se cherche par la lutte. Elle a convié les femmes à s’entraider et à se soutenir. « Si une femme cherche le pouvoir, qu’une autre femme soit prête à l’accompagner »

Créer en 2018, l’AMEAD (association des Mamans Engagées pour l’Auto-prise en charge et le Développement) lutte pour l’autonomisation de la femme. L’association veut voir la femme se prendre en charge. L’objectif principal de l’AMEAD est d’aider les personnes vulnérables surtout celles de troisième âge et les orphelins. L’association a été lancée officiellement ce dimanche 15 mars 2020.

Bilan

Dans cette même année AMEAD a réussi a assisté trois écoles. Au total plus de neuf cents élèves ont bénéficié d’un kit scolaire complet à l’occasion de la rentrée scolaire 2019-2020. AMEAD a fait nombreuses œuvres caritatives avec les malades dans des hôpitaux sans oublier les femmes veuves, vieillards et plus de 500 d’entre elles ont reçu des pagnes en ce mois de la femme. AMEAD a  aussi assisté les petits orphelins à l’occasion de la fête de Noël, quarante membres d’AMEAD ont été formés à l’INPP dans différents domaines et ont reçu des brevets et tant d’autres actions. D’ici 2023, plus de 1600 femmes pourraient être formées dans différents secteurs.

Notre hebdomadaire imprimé