Goma : Afrique Initiative Programme (AIP) assiste des femmes sinistrées du volcan NYIRAGONGO qui ont accouché en marge de l’éruption du 22 mai 2021

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Près de 200 femmes sinistrées qui ont fui l’éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai 2021, retrouvées dans 4 sites à MUGUNGA, un Quartier situé au Nord-Ouest de Goma en province du Nord-Kivu ont reçu la visite caritative de cette ONG pendant deux jours le week-end du 12 juin 2021.

Afrique Initiative Programme se dit touchée surtout par la situation d’une cinquantaine d’entre ces femmes qui ont fui la ville de Goma et le Territoire de Nyiragongo et qui ont donné de nouvelles vies dans les cantonnements de l’Ecole Primaire UAMSHO, Institut ANGALISHO, au Centres de Santé MUGUNGA et au Centre Médical YESU NI JIBU.Dans sa gibecière.

AIP a apporté à ces femmes de quoi se nourrir et réchauffer leurs bébés : des pagnes, du sucre, de la farine de maïs.

L’organisation a aussi apporté des habits pour les nouveau-nés. Des sources médicales notifient un cas de transfert à l’Hôpital de Kyeshero d’une autre dame qui avait accouché pendant l’éruption-même du 22 mai sur la route pendant qu’elle fuyait la coulée de lave puisqu’elle n’avait pas eu la chance de trouver de premiers soins après accouchement son bébé et elle.

« Nous avons fait tout à notre pouvoir pour sauver la situation de cet enfant, des complications post-natales ont continué, voilà pourquoi il a été décidé de son transfert pour d’âtres interventions, heureusement » renseigne l’une des infirmières du Centre de Santé MUGUNGA.

Touchée, l’ONG AIP ne pouvait pas retenir son assistance disent ses responsables : “Préoccupée par ce témoignage, nous nous sommes mobilisée dans le peu que nous possédions pour redonner espoir à cette brave dame et à toutes celles qui ont accouché ici» témoigne Aimée KATUNGU, Coordonnatrice Provinciale de cette ONG.

L’assistance tombe à pic pour ces femmes qui ont accouché au lendemain de l’éruption du Volcan NYIRAGONGO, certaines sur leur chemin de fuite ne se sont pas suffisamment préparées pour apporter de quoi protéger les enfants à leur naissance.

« Je remercie l’Eternel qui a fait de ce jour un miracle pour moi. Je suis surtout entente du geste que viennent de poser les femmes de AIP à l’endroit de leurs sembles » lâche une bénéficiaire.

AIP, cette organisation qui travaille pour l’autonomisation de la femme et la protection de ses autres droits , encourage les autres organisations à songer à ces femmes. Elle projette une deuxième phase de son assistance qui va se tourner essentiellement vers les personnes de troisième âge en situation de détresse suite à cette éruption du volcan Nyiragongo.

Flavien MUHIMA