Le Bishop Joseph W. Tolton de The Fellowship of Affirming Ministries explique le projet « Congo tomorrow” à la presse de Goma

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

« Congo Tomorrow » ou si vous voulez, « Congo demain », c’est le nom du projet en cours de lancement dans la ville de Goma par l’organisation Umoja et The Followship of Affirming Ministries des Etats Unis d’Amérique. Le Bishop Joseph W.Tolton en séjour à Goma l’a expliqué devant la presse ce vendredi 19 octobre 2018.

Au Congo, comme dans d’autres pays où le projet a déjà été implanté, entre autres l’Ouganda, le Kenya, le Rwanda, la Cote d’Ivoire, le Bishop Tolton veut tendre la main aux congolais pour les accompagner dans sa vision vers un avenir meilleur. C’est le focus de ce projet « Congo Tomorrow « qu’il réalise grâce à Umoja, une coalition de quatre organisation, Other Ship, Umoja, La Colombe et MOPREDS qui œuvrent déjà dans la promotion des personnes vulnérables et délaissées.
Ce projet « Congo tomorrow » va consister à encadrer 500 jeunes dont 250 garçons et 250 filles qui vont bénéficier d’un accompagnement socioéducatif en leur offrant des opportunités de formation, de réinsertion. Pour y arriver, le pasteur américain a mentionné que le projet compte travailler avec des pasteurs d’églises et des directeurs d’écoles afin d’identifier tous ces jeunes, ensuite un programme sera pris en compte pour offrir à tous ces jeunes bénéficiaires toutes les opportunités nécessaires comme des bourses d’études à l’étranger
Le Bishop Tolton veut prêcher l’unité, l’amour et la cohésion sociale en Afrique en stimulant un panafricanisme révolu comme l’a prôné Julius Malema en Afrique du Sud. Pour lui, il est important que l’Afrique soit reconnectée à travers le monde pour lui donner une chance de réussir sur tous les plans, que ce soit économique, socioculturel ou religieux. Pour lui, la vision de Khadafi pour l’Afrique doit être réétudiée afin de recréer une Afrique meilleure, libre, un continent sans barrière.


.