Goma: Cas de justice populaire dans le quartier Himbi, quelle leçon?

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Un présumé voleur motard vient d’être sauvagement brûlé vif par la population du quartier Himbi vers chez Donatien, le soir de ce mercredi 16 decembre 2020.

Selon les informations à notre possession, le présumé voleur est un jeune homme d’environ 27 ans, qui a tenté de ravir un sac à main d’une maman, comme il est dévenu de coutume en ville de Goma ces derniers temsp, mais qui a malheureusement été intercepté par quelques passants.

C’est par la suite que la population en colère est venu l’achever par les pierres avant de le bruler, nous revele nos sources.

Les vols des téléphones, sacs à mains ou autres biens de valeurs par des personnes roulant sur moto est devenu récurrent en ville de Goma.
La plupart des victimes sont souvent des femmes munies des sacs à mains, ou des personnes qui utilisent leurs téléphones en cours de route.
Les services de sécurité sont appelés à renforcer leur vigilance par rapport à cette question. Quant à la population, peu importe le crime qu’un malfaiteur peut commettre, personne n’a le droit de lui ôter la vie. La justice populaire est un acte inhumain et condamnable par la loi. Pour éviter les cas de justice populaire, les instances judiciaires doivent veuiller à ce que les bandits, une fois incarcérés, ne se retrouvent plus libérés, commettant les mêmes crimes qui les avaient amenés en prison, au sein de la communauté.

Ricardo olenga et Emmanuel BARHEBWA